Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sablé La semaine écoles-entreprises débute ce lundi

0 23.11.2015 08:12
Les représentants des trois lycées saboliens et les responsables du club de dévelopement et de la Mission économique.

Les représentants des trois lycées saboliens et les responsables du club de dévelopement et de la Mission économique.

Pour la quatrième année, les trois lycées saboliens (le lycée Saint-Joseph, le lycée Val de Sarthe et le lycée Raphaël-Elizé) se mobilisent au côté du club de développement et de la mission économique de Sablé pour resserrer le lien écoles-entreprises.

Plusieurs actions vont se dérouler durant la semaine : 180 simulations d'entretiens d'embauche vont permettre à des jeunes de se confronter à la recheche d'un emploi. Un forum des métiers accueillera jeudi prochain, salle Georges Mention, près de 400 lycéens. Plus d'une quarantaine de professionnels présenteront leur métier.

Enfin un rendez-vous, ouvert au public, est fixé jeudi 26 novembre à 20 heures, au lycée Raphaël-Elizé (ex lycée Colbert) : il s'agit d'un Jeudi des métiers portant sur le droit.

Les jeunes, leurs parents mais aussi des adultes souhaitant s'informer sont invités à participer à ce Jeudi des métiers du droit. Un avocat international, des juristes, un huissier de justice, un notaire... et des conseillers d'orientation animeront cette soirée.

Plus d'informations dans "Le Maine Libre" de ce lundi 23 novembre. A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.