Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sablé Agressions dans le centre-ville : deux blessés

5 13.10.2014 20:48
Les gendarmes cherchent activement les auteurs de ces agressions.

Les gendarmes cherchent activement les auteurs de ces agressions.

Les pompiers de Sablé ont été appelés un peu avant 20 heures en deux endroits du centre-ville. Dans la Grande-Rue, au niveau du square du Jouvancel, un jeune homme a été blessé au visage. Ce sont des habitants du quartier qui ont alerté les pompiers. "Tout est allé très vite, j'ai vu la victime allongée au sol, le visage en sang ", a témoigné un des riverains.

Juste avant, les pompiers étaient déjà intervenus pour une autre victime d'une agression, commise cette fois rue de l'Ile. Les gendarmes recherchaient activement les auteurs de ces agressions.

Dans le centre ancien de Sablé, ces agressions n'ont pas mis de temps à raviver le désarroi des habitants qui disent "ne pas reconnaître le quartier, tellement il a changé en quelques mois".

 

Commentaires (5)

Tolérance zéro .
Pandore mar, 14/10/2014 - 16:47

Sablé est une petite ville, ou l'on a l'habitude de dire que tout le monde se connait.
Les Saboliens sont plutôt des gens réservés, tolérant et respectueux des autres .

Cependant cela a changé depuis quelques années, l'une des raisons : la gare TGV .

Beaucoup de Franciliens, quittent l'île de France pour différentes raisons et viennent tenter leur chance à Sablé.

Cela tombe bien, l'industrie agro- alimentaire recrute, même sans qualifications .

La mairie à fait un gros effort pour intégrer cette nouvelle population, certains Saboliens disent trop.

Malgré cela une minorité, j'ai bien dit une minorité, veut reproduire les incivilités et trafic quelle faisait en Ile de France.
Les Saboliens sont choqués par ces attitudes, beaucoup ont déménagés du centre, d'autres rasent les murs en baissant les yeux , ou finissent à terre ....

Cette poignée d'individus qui pourissent la vie à tout le monde, il ne faut pas les lâcher d'une semelle.

Il faut appliquer la politique du zéro carreau cassé, et tolérance zéro, pour l'instant c'est mal parti .

Ah bon !
fifi72 mar, 14/10/2014 - 16:26

A lire certains intervenants, ce genre d'agressions étaient réservées au MANS, le maire et son équipe en étaient les seuls responsables. Une prétendante à la mairie disait ne plus vouloir circuler le soir au centre de notre ville par peur de l'agression. Je m'aperçois qu'elle rencontrerait exactement les mêmes problèmes dans une ville de moindre importance et gérée par un de ses amis politiques.

Agressions à Sablé...
monique.cormier.121 mar, 14/10/2014 - 15:34

Moi je trouve que ça suffit maintenant ça fait très longtemps qu'on a signalé que de se déplacer à Sablé le soir est du domaine de l'impossible !!! (même les commerçants l'ont dit il suffit de reprendre les articles de journaux locaux)... A quand un service de police en civil... Quant au Maire n'en parlons pas... déjà il ne répond pas à nos courriers ni à nos mails... Je pense qu'il est grand temps qu' un comité s'occupe de son cas.... et qu'il nous écoute... ENFIN....

Cela suffit ! Depuis des mois
Pandore mar, 14/10/2014 - 09:31

Cela suffit !

Depuis des mois les Saboliens demandent la présence des forces de l'ordre, RIEN !

Une gendarmerie flambante neuve construite en dehors de la ville, mais on ne voit aucun gendarme dans le centre !

Tout les soirs on peut assister à tout un panel d'incivilité : de la scène de ménage sur le trottoir, au fana de décibels sur sa voiture, en passant par ceux qui confondent trottoir et route et ceux qui ignorent les feux rouges !

Je passe sur les trafics en tout genre et ceux qui tiennent les murs la nuit .

Si le maire avec toute ses fonctions et ses problèmes de santé ne peut plus gérer, on va débarquer à la mairie l'éjecter !

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.