Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Rythmes scolaires Le directeur d'académie de la Sarthe fait de la pédagogie

1 23.02.2013 07:35
Emmanuel Roy, directeur d’académie, veut faire de la pédagogie.

Emmanuel Roy, directeur d’académie, veut faire de la pédagogie.

Photo "Le Maine Libre"

La pédagogie, c’est son métier. Emmanuel Roy, directeur d’académie de la Sarthe, le reconnaît donc volontiers : la réforme a un coût. Mais, souligne-t-il, tout est affaire de priorités.

« Ce n’est pas à moi de dire comment les collectivités doivent gérer leurs budgets mais, prenons l’exemple de l’État qui fait de l’école sa priorité : il procède par redéploiement : plus de moyens et de fonctionnaires ici, donc moins ailleurs », explique-t-il. « Qu’il y ait un coût à l’éducation, c’est clair, mais si on suit l’exemple de l’État, cela peut se faire en redéployant les ressources. »

« Voir les choses globalement »

Et, s’il y a un coût, il n’est pas aussi élevé que ne le craignent les maires, selon l’Inspecteur. Les communes ne seront, en effet, pas obligées de recruter des titulaires du BAFA ou du BAFD pour encadrer les activités périscolaires. « Ce n’est pas le cas aujourd’hui et ça ne sera pas le cas après la réforme », souligne-t-il. « Le coût n’est donc pas aussi élevé et le vivier de recrutement est plus important. »

Pour ce qui est des questions d’organisation des activités périscolaires, Emmanuel Roy encourage, là encore, les maires à « envisager les choses de manière plus globale ». « On nous dit qu’il faut des personnes pour 45 mn mais ce n’est pas comme ça que ça se passe », estime-t-il. « Par exemple, quand les 45 mn ont lieu en début d’après-midi elles se font en prolongement de la pause méridienne. On a donc un temps de 2h15 pour lequel il faut trouver des gens qui vont peut-être faire plusieurs activités, par exemple surveiller la cantine et faire un atelier de lecture ou jeu de société. »

Retrouvez notre dossier sur les rythmes scolaires, l'avis des maires ruraux et celui des parents d'élèves dans "Le Maine Libre" de ce samedi 23 février.

 

Commentaires (1)

Je suis surprise par cette
al.mc dim, 24/02/2013 - 20:12

Je suis surprise par cette position du directeur d'académie !

Je ne vois pas du tout l'utilité de confier nos enfants à des personnes sans qualification, même pas titulaire du BAFA ! Quel intérêt à ce que nos enfants passent moins de temps avec leurs enseignants, qui sont réellement qualifiés en matière de pédagogie et de gestion de groupe, pour en passer plus avec des personnes non qualifiées ???

Des journées aussi longues, une semaine plus chargée, des heures passées avec du personnel non qualifié, moins de temps pour les activités extra-scolaires, moins de temps pour se reposer (et lire ou faire des jeux de société ! ).... J'ai du mal à voir ce que pourraient gagner nos enfants ?

Je sais que certains enfants n'ont pas la possibilité de se cultiver et de se reposer quand ils sont chez eux, mais je ne pense pas que tous les enfants doivent être pénalisés pour autant ( et oui, pour moi, cette réforme va pénaliser nos enfants... )

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.