Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ruaudin Municipales: Samuel Chevallier part "avec des gens nouveaux"

0 19.10.2013 12:10
Samuel Chevallier, le chef d’entreprise veut apporter une liste « d’apaisement ».

Samuel Chevallier, le chef d’entreprise veut apporter une liste « d’apaisement ».

La rumeur courait depuis déjà quelques mois : Samuel Chevallier, 42 ans, patron du Super U de Parigné-l’Évêque et Ruaudinois depuis 1999, se porte candidat.

Le Maine-Libre : Qu’est-ce qui a prévalu à être candidat sur Le Mans hier, et sur Ruaudin aujourd’hui ?
Samuel Chevallier :
Sur Le Mans, je connais beaucoup d’acteurs du monde économique, de l’insertion sociale, qui ont apprécié mon implication au-delà des étiquettes. Le projet était de le faire en politique. Il y avait beaucoup d’enthousiasme pour un grand rassemblement du centre gauche à la droite, avec des syndicats d’ouvriers. Mais quand j’ai vu qu’il avait beaucoup de divisions, je me suis retiré.
Et à Ruaudin ?
J’étais en contact avec des Ruaudinois depuis le début de l’année. Je suis un homme de projet, avec l’envie de construire. Je n’ai pas envie de juger, mais à Ruaudin il y en a besoin. Nous sommes donc dans une volonté de rassemblement, d’apporter de la sérénité. Et il a été décidé que je sois tête de liste.
« Rassemblement » est le maître mot pour tout candidat…
On ne se présente contre personne, avec la volonté d’apporter du dialogue et de l’écoute. Il y a beaucoup de tensions au conseil. On ne souhaite pas que les gens y viennent la boule au ventre. Il faut donc passer à un mode de fonctionnement différent.
Les gens doivent agir dans l’intérêt général, pour Ruaudin.
Où en êtes-vous de votre liste ?
Nous avons une dizaine de personnes. La liste sera composée de personnes qui, en grande majorité, n’ont jamais été élues (tel André Barbier l’ancien pharmacien). Il pourra y avoir quatre ou cinq anciens élus (dont Serge Maingard) pour nous apporter leur expérience. Mais en majorité, il y aura beaucoup de gens nouveaux.
Les projets ?

Aménagement du centre bourg, restaurant scolaire, salle municipale, équipements sportifs… On ne sera pas dans la surenchère de promesses. Cette époque-là est dépassée. Il faut être réaliste.

 

Propos recueillis par Ronan LE MONNIER

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.