Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ruaudin Family Village 2 : les travaux devraient commencer après cet été

9 02.06.2013 13:17
Family Village 1.

Family Village 1.

Photo archives "Le Maine Libre", Denis Lambert

Jacques Nicolet, président du conseil de surveillance du groupe immobilier Altarea-Cogedim, à l'origine de Family village 1, a annoncé ce dimanche matin le début des travaux de Family Village 2 après cet été.

Le projet initial prévoyant une grande surface alimentaire (Auchan), plusieurs cellules commerciales de moyenne surface et des enseignes de restauration est toujours valable.

Le promoteur affirme que le dossier est passé en conseil d'aménagement commercial et a obtenu le permis de construire. Les travaux devraient durer entre 18 et 24 mois. Le Family village 2 sera situé de l'autre côté du 1er, côté Ruaudin.

Jacques Nicolet était sur le marché de Pontlieue au Mans pour présenter une des voitures de son écurie Oak Racing qui participera aux 24 Heures. Les journalistes présents ont profité de l'occasion pour l'interroger sur l'avancement du projet Family village 2.

Commentaires (9)

voilà les entrées de la mégapole
1t.b2 mar, 03/09/2013 - 23:09

Des centaines d'hectares de hangars à moitié vides, des parkings à moitié occupés, bas de gamme, des pauvres cités pavillonnaires identiques et inrevendables, des centaines d'hectares de terres agricoles détruites pour des zones inaccessibles en transports en communs, un écheveau de routes et d'autoroutes et de bretelles de TGV en tout sens; voilà ce qui vous dit "vas-t'en" voilà ce que l'on fait de cette ville qui était pleine d'atouts et de charmes que l'on détruit sans concertation. Quand fera-t-on enfin quelque chose pour arrêter ce massacre. Pour couronner le tout Total s'apprête à détruire le nord de la Sarthe, 15 communes sont concernés, avec son gigantesque projet minier.
Pour combien d'emplois? est-ce vraiment indispensable cette destruction massive?

Family 2
BOINAIS Jacques lun, 03/06/2013 - 09:51

Allons-y gaiement !!! : création du parc manceau avec Alinéa, ouverture de nombreuses nouvelles surfaces en zone nord autour du Drive de Leclerc, transfert éventuel du Leclerc des Fontenelles et création éventuelle d'un Ikea et maintenant ce projet d'Auchan et l'extension de family village.
Comme l'indique la revue LSA du 3 juin 2011 "Soulignée par l'Insee, la forte densité commerciale du Mans s'accentue encore avec deux risques : l'assèchement des campagnes environnantes et des fermetures inéluctables..."
J'ai cru comprendre que le pouvoir d'achat diminuait ? A la force de créer de nouveaux "gâteaux", c'est la part de chacun qui diminue car on ne mange pas plus qu'avant sinon moins ?
Et en même temps, sous des prétextes fallacieux on reboute la demande d'un marché U de proximité à St Pavace.
"Que vous soyez puissant ou misérable ...."

J'approuve Jean Michel B
Pandore dim, 02/06/2013 - 20:15

C'est vrai, "Family Village 2 " c'est du même acabit que " Gay Friendly " "think tank"

et moultes expressions qui tuent chaque jour notre langue Française à petit feu.

Pour ne pas être ringard, et accrocher les futurs clients (les salaires moyens et supérieurs) qui veulent êtres tendance, on nous fourgue de l'anglais.

Avis à la rédaction : la traduction est obligatoire !

Pour emmer... les promoteurs et politiques : Manceaux, exigez la traduction sur chaque article, journaux, signalisation, etc... de ce terme de " family village"

D'ailleurs le correcteur orthographique de ce site considère ce terme impropre.

et Auchan?
mauricette (non vérifié) dim, 02/06/2013 - 19:19

Sans locomotive le projet n'est pas viable or Auchan a declaré toujours travailler sur le projet sans preciser ......... .Le projet que mene Leclerc à Bener semble etre le projet de trop qui va saturer l'offre commerciale de la metropole en se situant sur l'axe le plus favorable. On comprend que ça fasse reflechir .
De plus un recours a été deposé aupres du tribunal administratif ,pourquoi vouloir tant se presser avant d'avoir l'accord ferme d'Auchan?

@JEAN MICHEL B
Moïsette dim, 02/06/2013 - 19:00

Je suis tout à fait d'accord avec vous.
Mais, les gens ne se rendent pas comptent qu'en délaissant leurs commerces de quartier, ils enrichissent "les gros".
Ces petits commerces permettent de se côtoyer, de se connaître.
Bon, il est vrai que je fais partie de la génération, juste, après-guerre.
A cette époque tout le monde se parlait, s'entraidait. Les petits commerçants étaient là pour aider les plus démunis.
J'ai connu des familles qui "payaient au carnet", c'est à dire à chaque paie.
Il n'était pas question de ce fameux crédit révolving qui surendette tant de personnes.
Les familles étaient honnêtes et payaient dès qu'elles percevaient leur salaire.
Je reconnais que j'ai eu la chance de ne pas me servir de ce carnet ni mes parents, ni ma grand-mère.
Mais, malheureusement, nous ne pouvons retourner en arrière.

triste évolution
jean michel b dim, 02/06/2013 - 18:26

Rien que le nom de cette zone commerciale est une insulte à notre culture.
Cette "dysneylandisation" de la société est par ailleurs très inquiétante.
Il est assez dramatique de voir les hommes politiques avaliser ce genre d'évolution.
Les zones pavillonnaires et les lotissement sont des catastrophes écologiques et sociales dont on n'a pas encore entrevu les dégâts.
Rue Gambetta au centre ville du Mans, le nombre de commerce fermés est considérable, et dans certains quartiers les commerces ferment les uns après les autres (rue Saint Pavin par exemple) anéantissant les socialisations traditionnelles des quartiers..
Panum et circum comme ils disaient, mais ce sera du pain sous vide et du divertissement de pacotille

@ PANDORE
Moïsette dim, 02/06/2013 - 18:15

Il ne faut pas exagérer. A Sablé, les gens n'étaient pas obligés d'aller au centre commercial, il reste des petits magasins, route du Mans, il y a une supérette et tabac presse depuis plus de 20 ans, pharmacie, boulangerie, bar.
Dans le faubourg, il y a aussi bureau de tabac, boulangerie, pharmacie etc... depuis plus de 50 ans (La pharmacie plus récente). On retrouve ces magasins en ville. Pas besoin d'aller chez Leclerc ou autres grandes surfaces.
Les gens font leur malheur eux-mêmes en délaissant les petits magasins.
Il faut compter la circulation, les feux rouge donc concommation de carburant, tourner en rond pour trouver une place, je ne pense pas que cela soit un grand bénéfice

Aberration
Pandore dim, 02/06/2013 - 15:01

Les magasins désertent les centres villes,les quartiers populaires, idem pour les villages.

Cela va à contre courant des besoins d'une partie de la population.

Faire 20 kms aller et retour pour acheter son dentifrice c'est une aberration.
Y a t'il une ligne de bus ? une piste cyclable ?

A Sablé, pendant 20 ans , les piétons ont marchés entre la route et le fossé pour rejoindre la zone commerciale, avant que la ville ne fasse un trottoir !

Beaucoup de gens: jeunes ou agés n'ont pas de voiture, il faut aussi penser à cette population.

Elle sera malheureusement de plus en plus importante.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.