Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ruaudin Des lignes… mais un seul bus

1 23.09.2013 18:45
L’arrêt TIS est bien là, mais ne peut desservir Le Mans, compétence de la Setram oblige.

L’arrêt TIS est bien là, mais ne peut desservir Le Mans, compétence de la Setram oblige.

Photo "Le Maine Libre"

Intégrée dans Le Mans Métropole, la commune de Ruaudin bénéficie des transports de la Setram. Trop contraignants pour certains parents qui reviennent vers les TIS… en vain. Explications.

La différence est de taille : 80 € pour l’abonnement aux Transports interurbains de la Sarthe (TIS), 189 € pour la Setram. Mais ce sont surtout les horaires qui n’arrangent pas.

Depuis la rentrée, un père de famille ruaudinois conduit souvent sa fille au lycée Touchard, au Mans. Et emmène dans sa voiture d’autres jeunes du lycée. La raison ? Les horaires de la ligne 24 de la Setram qui amène au terminus du tramway (Antarès), « ne sont plus adaptés au-delà de 7h30 ».

Le co-voiturage s’organise

« Avant, ma fille prenait le bus (TIS) qui l’emmenait directement au lycée », explique le Ruaudinois. De même au retour. Cette année, « elle commence à 8 heures les lundis et mardis », mais plus tard le reste de la semaine.

Et là, ça coince. « Elle met plus d’une heure à rejoindre le lycée » contre « une demi-heure » en voiture. Alors le co-voiturage s’élargit, s’organise et grignote sur les transports publics.

Un bus

Pourtant, il y a bien un TIS qui passe le matin à 8h22, 8h26 et 9h26. Mais c’est là que la complexité commence : le matin impossible d’y monter et le soir impossible d’en descendre. De même à Mulsanne. Pour y monter le matin et rejoindre Le Mans, il faudrait au moins rejoindre Brette-les-Pins. Et inversement le soir. Ce qui soulève des interrogations chez le Ruaudinois.

Question de compétences

Du côté du conseil général qui gère ce service, l’explication est avant tout légale : les TIS desservent les zones non urbaines. Or depuis le 1er janvier, la commune a rejoint Le Mans Métropole (dont fait également partie Mulsanne) avec sa propre compétence transports avec la Setram.

« Chacun a son territoire et œuvre dans ses compétences », résume Jean-Jacques Bougault, responsable des transports au sein du Département. « Autrement, ça voudrait dire qu’on prendrait du travail à la Setram. » Et ça, la loi le réprouve.

Pas de convention en vue

Pourquoi pas une convention entre TIS et Setram, comme le souhaite dans ses courriers ce père de famille ? « Cela peut exister » avec système de reversements, poursuit le responsable. Mais aujourd’hui, « ce n’est pas à l’ordre du jour ».

Une convention à Ruaudin serait aussi « la porte ouverte à d’autres pour d’autres communes » de la communauté urbaine. Et une forme de désaveu pour la Setram. Laquelle estime qu’avec 26 rotations (allers-retours) quotidiens, la ligne 24 (Antarès-Ruaudin) offre davantage dessertes… même si elles sont plus longues.

Ronan LE MONNIER

Commentaires (1)

les elections municipales sont à l'ordre du jour
logjeuhan (non vérifié) lun, 23/09/2013 - 19:58

c'est un systeme à revoir meme si cela bouscule les horaires des fonctionnaires en charge de trouver la meilleure formule , les usagers payeurs d'impots sont les vrais decideurs :c'est à la SETRAM de s'adapter ,l'ordre du jour c'est de faire en sorte que Notre argent soit utilisé pour l'usager et non pour permettre à une entreprise de s'offrir des places de foot;
c'etait à l'ordre du jour les places de foot payées par la SETRAM ?
Mauricette

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.