Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Rouillon Un colloque régional sur la biodiversité, organisé par la LPO mercredi

0 20.05.2013 15:22
Une mare naturelle pour le refuge LPO de la cité scolaire Bercé-Racan, à Chateau-du-Loir.

Une mare naturelle pour le refuge LPO de la cité scolaire Bercé-Racan, à Chateau-du-Loir.

Photo archives "Le Maine Libre"

Chaque année, la coordination régionale LPO Pays de la Loire organise, dans un département différent, une journée technique sur la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des espaces publics.

Cette année, le 6e colloque se pose à Rouillon sur le thème de la « biodiversité et de la gestion écologique des espaces publics », mercredi 22 mai.

Elus et techniciens des collectivités des Pays de la Loire, ainsi que les représentants d’associations, aménageurs et gestionnaires de l’espace public, formateurs et étudiants, sont invités autour de la présentation d’actions concrètes de protection, de restauration du patrimoine, des aménagements menées par des collectivités, en lien avec des associations naturalistes.

Une « nouvelle approche »

Est-ce à dire que l’on va causer autour de la mise en place de nichoirs ou de nids d’hirondelle ? Pas tout à fait. « Les actions de préservation de la biodiversité sont l’occasion pour  les communes d’une nouvelle approche de l’environnement », estime Amandine Brugneaux, chargée de mission de la LPO Pays de la Loire. Une approche codifiée à travers une charte - le « refuge LPO » - dont la commune de Sablé fut pionnière en Sarthe. 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.