Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Renault FO et la CFE-CGC signent l'accord de compétitivité

0 06.03.2013 14:31

La CFE-CGC et FO Renault ont signé le projet d'accord visant plus de compétitivité et de flexibilité dans les sites français du constructeur.

"C'est un accord hors du commun (...) Il vaut mieux qu'une régression programmée. Il vaut mieux prendre le risque d'un avenir que de ne pas avoir d'avenir du tout", a expliqué Laurent Smolnik, délégué central FO.

Le texte permet "d'avoir désormais une vision de l'activité sur nos sites jusqu'à 2016, voire 2020 pour Douai", dit-il.

La CFE-CGC avait signé quelques jours plus tôt évoquant "un accord décisif pour l'avenir de Renault et de la filière automobile en France", même s'il prévoit une nouvelle saignée dans les effectifs avec 8 260 suppressions de postes d'ici à fin 2016 (et 760 embauches).

Ensemble, FO et CFE-CGC dépassent largement les 30 % de voix aux élections professionnelles requis pour valider le texte. La signature interviendra après la présentation du projet d'accord en comité central d'entreprise, prévue le 12 mars. La CGT, qui dénonce des sacrifices exorbitants demandés aux salariés et la CFDT, plutôt favorable au texte, ne se sont pas officiellement prononcées.

La CFE-CGC se félicite de retrouver dans le projet le maintien de tous les sites industriels, la garantie des volumes et la préservation des "cours de métiers ingénierie et tertiaires".

En contrepartie d'une augmentation du temps de travail de 6,5 % par an, du gel des salaires en 2013 et de la mutualisation des fonctions support, la direction a mis dans la balance son engagement à "une activité minimum" de 710 000 véhicules en France répartis à raison de 630 000 véhicules Renault, 80 000 provenant de partenaires.

Sous la pression des syndicats, la direction s'était engagée à rapatrier en France des productions assurées par le site de Bursa (Turquie) et à transférer à Cléon une partie de la production de Caccia (Portugal).

(Avec AFP)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.