Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Elections régionales Le PS sarthois désigne ses candidats

2 16.05.2015 10:27
Photos archives « Presse Océan », Nathalie Bourreau

Olivier Biencourt et Carine Ménage, conseillers régionaux sortants,

Le Conseil fédéral du Parti Socialiste de la Sarthe a publié la liste de dix candidats socialistes qui figureront sur sa liste aux élections régionales conduite par Christophe Clergeau. S’y ajouteront six candidats qui ne font pas partie du PS et n’ont pas encore été désignés. Cette liste sera conduite par Olivier Biencourt et Carine Ménage, conseillers régionaux sortants. Patrick Delpech et Sylvie Eslan, en revanche, ne se représentent pas, après avoir exercé respectivement trois et deux mandats. Cette liste sera soumise au vote des militants socialistes le jeudi 28 mai.

Les candidats
Olivier Biencourt (49 ans, Le Mans), maître de conférences à l’Université du Maine, conseiller régional sortant, conseiller municipal du Mans et vice-président de Le Mans Métropole ; Emmanuel Chevreul (48 ans, Mamers), conseiller en communication, conseiller municipal de Mamers, conseiller communautaire du Saosnois ; Thierry Cozic (42 ans, Arnage), fonctionnaire territorial en détachement, maire d’Arnage, vice-président de Le Mans Métropole ; Mehdi Martial (27 ans, Rouillon), sans emploi, délégué régional du Mouvement des Jeunes Socialistes de la Sarthe ; Guy Beaune (62 ans, Neuville-sur-Sarthe), retraité, militant syndical et associatif ; Jérémie Peltier (24 ans, Marigné-Laillé), cadre associatif à la Fondation Jean-Jaurès ; Carine Ménage (39 ans, La Flèche), professeure des écoles en détachement, conseillère régionale, maire-adjointe de La Flèche, vice-présidente de la communauté de communes du Pays Fléchois ; Muriel Cabaret (60 ans, Le Mans), fonctionnaire territoriale, conseillère régionale ; Blandine Affagard (47 ans, Moulins-le-Carbonnel), chef d’entreprise, militante associative ; Ouafa Le Boterff (58 ans, Le Mans), enseignante, militante associative.

Commentaires (2)

Fonctionnaire ,un metier qui rapporte
logjeuhan sam, 16/05/2015 - 12:32

 On n'a jamais autant embauché de fonctionnaires ,5,5 milions ,souvent pour remplacer ceux qui se font elire dans les nombreux "conseils" qui ne sont helas pas les payeurs de la degringolade de la France ,l'exemple de la Sarthe et du Mans à la remorque de sa region etant plus que remarquable ,à se demander si ce departement n'incarne pas à lui tout seul le modele subventionné.
 Vallaud Belcacem s'apprete à embaucher quelques milliers d'enseignants pour remplacer ceux qui sont élus,en detachement et souvent tellement détachés qu'on se demande où ils peuvent bien etre .
 Un fonctionnaire en poste ,quelqu'il soit,devrait demissionner ou etre révoqué d'office en cas d'election , ou alors ne pas pouvoir se presenter à des elections generales ,c'est le simple bon sens.
  La constitution a fait les hommes egaux,ou est l'egalite entre fonctionnaires qui beneficient  d'un contrat à vie et qui ne l'exercent pas et ceux qui prennent tous les risques sans garde fou?
  Faut pas chercher plus loin les raisons de la chute de notre pays et l'ecoeurement de ceux qui preferent delocaliser , laissant des milliers de salariés démunis .
   Il parait meme que notre President qui n'a jamais exercé aucune fonction dans le monde reel serait lui aussi "détaché" ,bel exemple.
   Mauricette 

Du grand n'importe quoi...
JGR mer, 20/05/2015 - 16:50

En réponse à logjeuhan - Fonctionnaire ,un metier qui rapporte

Logjeuhan... Mauricette c'est quoi ce commentaire !
D'abord, fonctionnaire n'est pas un métier mais une fonction... Il y a toute sorte de métiers dans la fonction publique (policier, infirmière, employé de la voirie, sapeurs pompiers, ATSEM, enseignant...). J'arrête cela pourrait devenir génant pour vous !
Ensuite, vous dites : "On n'a jamais autant embauché de fonctionnaires ,5,5 milions". Techniquement, c'est faux et vous le savez ! Les fonctions publiques hospitalières et d'état ont été et sont encore saignées à blanc. L'hôpital public manque de personnel. La fonction publique d'état a durement subi le dogme sarkozyste du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux... quant à Hollande, on sait bien que même dans l'éducation nationale, il n'arrivera pas à recruter ses 60000 enseignants (vu la pénibilité du travail , les salaires ridicules pour un tel niveau d'étude et de difficulté aux concours!).
Par contre, oui, les fonctionnaires territoriaux sont en pleine explosion  ! Là, OK, même si souvent c'est parce que l'état a transféré des compétences sans y mettre les moyens. C'est aussi valable pour des collectivités à la validité démocratique douteuse (non élus), comme les communautés de communes !
Vous voulez révoquer des enseignants qui exercent un mandat...1) Révoquer c'est une sanction grave ! Donc si je suis bien on va sanctionner des gens qui s'investissent pour le bien public ? 2) On va révoquer alors qu'on a du mal à recruter ? 3) Ensuite, pourquoi particulièrement les enseignants ou les fonctionnaires ...? Les avocats, assureurs, professions libérales (médicales) par exemple doivent-elles  être aussi radiées ? On pourrait citer des députés (de divers bords poilitiques) qui arrivent à cumuler plusieurs mandats (super man...) tout en continuant d'exercer la médecine ! Donc, gardez votre soi-disant bon sens...pour vous,  car l'avantage avec l'intelligence c'est que tout individu quoiqu'il en soit faiblement pourvu est toujours persuadé d'en avoir suffisamment pour bien raisonner !
Ce n'est pas la constitution qui a fait les Hommes libres et égaux en droits mais la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (26 août 1789) reprise dans le préambule de la Constitution.
Hors la suite de cet article 1 dit, je cite: "les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune".
L'utilité commune ce serait par exemple le policier, le juge, le percepteur, le professeur, le principal, l'assitante-sociale, le sapeurs-pompiers, l'infirmier(ère), le médecin urgentiste...
et non le chef d'entreprise, qui certes, si ce n'est pas un fils à papa ou un spéculateur, donc un véritable entrepreneur (souvent grâce au départ à des aides PUBLIQUES) prend des risques, peut jouer un rôle social (euh... créer des emplois ?) mais le fait surtout dans un but, celui de toute entreprise privée : GAGNER DE L'ARGENT en faisant des bénéfices ! Alors elle est de quel côté l'utilité commune ? Vous ne demandez pas qu'un chef d'entreprise élu, cède son entreprise ?
Ensuite, vous parlez de contrat à vie pour les fonctionnaires... Encore du charabia : un fonctionnaire n'a pas de contrat... Il ne signe rien. Il a un STATUT qui comprend donc des DROITS et des DEVOIRS (c'est marrant comme vous oubliez ces innombrables devoirs...).
Il peut être radié bien sûr (faute grave...), rétrogadé, muté disciplinairement et j'en passe...
Parlons maintenant de quelqu'un qui est en CDI (donc là cette fois un contrat à vie comme vous dîtes...), il ne diffère pas tellement du fonctionnaire ! Ah si pardon, il a moins de devoirs, n'a pas passé de concours (recrutement le plus égalitaire qui soit pourtant ...) et n'est généralement pas critiqué par des mal-informés !
Pour revenir sur la fin de votre propos : "Faut pas chercher plus loin les raisons de la chute de notre pays et l'ecoeurement de ceux qui preferent delocaliser , laissant des milliers de salariés démunis ..." Ce serait donc de la faute des fonctionnaires... Mince, quand la maîtresse d'école de mon fils va savoir que c'est à cause d'elle que des groupes comme Mory global, LAFARGE, Dentressangle, Zodiac... cassent des emplois, je crois qu'elle va vraiment se sentir responsable !  Vous exonérez les PDG des entreprises de toutes leurs responsabilités  pour casser du fonctionnaire... Bravo !
Vous avez raison car en fait la maîtresse de mon fils est responsable du fait qu'il ne peut aller travailler à l'usine pour 100 euros par mois comme les enfants au Bangladesh ou au Viêt-Nam, vous savez là où vont toutes nos grandes marques de textile soit-disant françaises ! C'est vrai, à cause d'elle le capitalisme n'arrive pas à continuer de nous tirer vers le bas en France : Nos enfants ne veulent pas être compétitifs !
Enfin , vous confondez souvent élus et fonctionnaires, les deux n'allant pas forcément ensemble, heureusement)... et contribuez ainsi à embrouiller les lecteurs .

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.