Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Présidentielle François Fillon : « Cette défaite est la mienne »

1 23.04.2017 21:04
François Fillon ne sera pas au second tour.

François Fillon ne sera pas au second tour.

Photo Archives "Le Maine Libre" Denis Lambert

Arrivé en troisième position de ce premier tour de l’élection présidentielle et donc éliminé, l’ancien Premier ministre a reconnu publiquement sa défaite.

"Mes chers compatriotes,
Malgré tous mes efforts, malgré ma détermination, je n’ai pas réussi à vous convaincre.
Les obstacles mis sur ma route étaient trop nombreux, trop cruels… Le moment venu, la vérité de cette élection sera écrite.
Dans l’immédiat, j’assume mes responsabilités. Cette défaite est la mienne et c’est à moi et moi seul qu’il revient de la porter.
J’adresse à tous ceux qui ont voté pour moi, tous ceux qui depuis 4 ans me soutiennent avec dévouement et courage, un message d’amitié et de reconnaissance.
Je ne les oublierai jamais.
A l’occasion des élections législatives, ils auront la possibilité de faire entendre la voix de la droite et du centre.
Ne vous dispersez pas, rester unis et déterminés ; croyez-moi, votre force va compter : la France aura besoin de vous.

En attendant, il nous faut choisir ce qu’il y a de préférable pour notre pays
Je ne le fais pas de gaieté de cœur, mais l’abstention n’est pas dans mes gènes, surtout lorsqu’un parti extrémiste s’approche du pouvoir.

Le FN, ce parti crée par Jean Marie Le Pen, a une histoire qui est connue pour sa violence et son intolérance.
Son programme économique mènerait notre pays à la faillite.
A ce chaos économique et social, il faudrait ajouter le chaos européen avec la sortie de l’euro.
Je vous l’assure, l’extrémisme ne peut qu’apporter malheurs et divisions à notre pays.

Dès lors, il n’y a pas d’autre choix que de voter contre l’extrême droite. Je voterai donc en faveur d’Emmanuel Macron.
J’estime de mon devoir de vous le dire avec franchise, et il vous revient maintenant, en conscience, de réfléchir à ce qu’il y a de mieux pour notre pays et pour nos enfants.
Mon rêve, pour nos enfants, c’est qu’ils puissent vivre dans un pays libre, fraternel et fier de ses valeurs.
Un pays débarrassé de la hantise du déclin, un pays où toutes les promesses de notre devise républicaine puissent être réalisées.
C’était mon ambition, c’était mon projet, mon rêve.
Ce rêve est en chacun de vous ; il vous revient de vous battre et de vous unir pour le concrétiser.
L’avenir de la France est d’abord en vos mains.
J’ai confiance en vous, et je me permets en cet instant de vous dire que je suis fier d’être l’un des vôtres, un Français qui aime son pays et qui croira toujours en lui. Vive la France et vive la République."

A noter qu'au Mans, le candidat Les Républicains arrive juste derrière Emmanuel Macron, avec quelques voix d'écart seulement. 

Commentaires (1)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.