Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Précigné Une semaine après le drame, peur et colère chez Alsetex

0 02.07.2014 17:03
Une semaine après le drame survenu chez Alsetex, à Précigné, certains salariés expriment leurs craintes de reprendre le travail.

Une semaine après le drame survenu chez Alsetex, à Précigné, certains salariés expriment leurs craintes de reprendre le travail.

Le 24 juin, Nathalie Desiles a perdu la vie dans une explosion survenue chez Alsetex, à Précigné. Une semaine après ce drame, les salariés expriment leur douleur, leur colère et leurs craintes aussi.

« Nathalie Desile aurait bien voulu changer de poste mais elle n’avait pas obtenu satisfaction auprès de la direction, elle travaillait toujours au labo. C’est là qu’elle a trouvé la mort. »

Cette employée de l’usine Alsetex (elle a souhaité conserver l’anonymat) ne décolère pas. Sans dénoncer toutefois de mauvaises conditions de travail ou des manquements à la sécurité, cette employée d’Alsetex, usine qui emploie 180 personnes (CDI et CCD confondus) s’interroge : « A l’heure où les technologies modernes ont fait tant de progrès, pourquoi n’utilise-t-on pas des robots pour faire ces manipulations dangereuses ? » Et de renchérir : « On se dit tous que ça n’aurait jamais dû arriver. On est tous très en colère. »

Retrouvez l'intégralité de cet article dans "Le Maine Libre" de ce mercredi 2 juillet. A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

+Alsetex : la production à l'arrêt après l'explosion mortelle

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.