Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Précigné Alsetex : la production toujours à l'arrêt après l'explosion mortelle

0 27.06.2014 14:10
A Alsetex, les opérations de préparation des compositions pyrotechniques sont à l'arrêt.

A Alsetex, les opérations de préparation des compositions pyrotechniques sont à l'arrêt.

Après l'explosion mortelle, survenue mardi dernier à Alsetex, à Précigné, la fabrication est toujours à l'arrêt. "Elle ne redémarrera que lorsque les autorités compétentes nous en donneront l'autorisation, précisant également les conditions de cette reprise", font savoir ce vendredi, dans un communiqué de presse, Jean-Jacques Barès, directeur général d'Alsetex et du groupe Etienne Lacroix et Bertrand Sander, directeur général opérationnel d'Alsetex.

"Le 24 juin dernier, à la reprise du travail de 13 heures, lors d'une opération de préparation d'une composition chimique, une déflagration a causé le décès de Mme Nathalie Desiles. Nathalie Desiles était âgée de 48 ans et mère de deux enfants. Elle travaillait dans la société depuis 2005 et sur ce poste, depuis quelques années. Appréciée de sa hiérarchie et de ses collègues, elle avait noué des relations fortes avec beaucoup d'entre eux. L'ensemble du personnel de la société et du Groupe a été extrêmement choqué par ce drame. Nous présentons nos sincères condoléances à la famille et aux proches de Nathalie Desiles, et nous les soutiendrons autant qu'il sera nécessaire" assurent MM. Barès et Sander, dans ce même communiqué.

Ils rappellent: "parmi les valeurs du Groupe Etienne Lacroix figure au premier rang la sécurité. Ce drame nous rappelle le caractère particulier et exigeant du métier de pyrotechnicien. Une enquête est en cours, à la fois en interne, et au niveau réglementaire et judiciaire."

Pour l'instant, la direction n'est pas en mesure de donner d'explications détaillées sur les circonstances de cet accident.

"Nous savons que Nathalie Desiles réalisait une opération consistant à fabriquer une composition chimique classique, réalisée régulièrement dans l'entreprise depuis plusieurs dizaines d'années. Cette opération comporte plusieurs phases successives. C'est durant l'une de ces phases, pour une raison encore indéterminée que la déflagration s'est produite, provoquant le décès de Nathalie Desiles."

La direction compte sur les conclusions de l'enquête pour connaître les circonstances du drame et comprendre ainsi ce qui a pu se passer.

Une cellule d'aide psychologique a été mise en place juste après l'accident et le lendemain pour les salariés qui le souhaitaient.

"Cet accompagnement sera poursuivi dans les prochaines étapes des reprises d'activité" , indique la direction.

+Alsetex : la justice ouvre une enquête

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.