Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Politique Le Bloc Identitaire s’ancre en Sarthe

14 18.02.2013 12:46
Au cœur de la cité Plantagenêt, les militants du Bloc du Maine se retrouvent au cours d’une cérémonie qu’ils envisagent de renouveler chaque année.

Au cœur de la cité Plantagenêt, les militants du Bloc du Maine se retrouvent au cours d’une cérémonie qu’ils envisagent de renouveler chaque année.

Photo DR

Implanté depuis l’an dernier dans le département, ce parti d’extrême droite revendique une trentaine de membres en Sarthe. Il souhaite jouer un rôle aux élections municipales de 2014. Localement, le Front national ne lui ferme pas la porte.

Ils se présentent comme des « pirates politiques. Si d’autres partis politiques reprennent nos idées, cela ne nous dérange pas », assure même Thomas Guérin, l’un des responsables du Bloc du Maine. « Nous revendiquons une triple appartenance : régionale, nationale et européenne. »

Contre « l’américanisation » et « l’islamisation »

Voici comment aiment se définir les membres du Bloc Identitaire du Maine, créé au printemps dernier en Sarthe. « On peut aussi bien soutenir Montebourg dans sa campagne contre la mondialisation et rejoindre des idées de l’ultra-gauche ou des écologistes. »

Mais que l’on ne s’y trompe pas, le positionnement idéologique du Bloc Identitaire repose sur deux idées essentielles. Les identitaires défendent d’abord une vision « ethnique » de l’identité européenne avec une politique d’immigration « extrêmement ferme ». « Nous voulons préserver notre « vivre ensemble ». Nous sommes pour une inversion des flux de population dans une logique de respect des identités de chaque pays. »

L’autre fondement du parti concerne son combat contre « l’islamisation ». « Nous avons deux grands adversaires face à nos identités locales, lance Thomas Guérin. L’américanisation et l’islamisation qui est un système politico-religieux opposé à notre modèle républicain et aussi, sur une plus longue durée, à notre identité. Il n’y a aucune concession à faire là-dessus. »

En s’implantant en Sarthe, le parti se tourne vers 2014 et les municipales. « Toutes les alliances possibles à l’échelon local avec des gens proches de nos idées seront à étudier. » En premier lieu, évidemment avec le Front National qui oppose pour l’heure un non catégorique aux identitaires. « Nous sommes en désaccord sur plusieurs points avec le parti de Marine Le Pen, notamment sur sa vision européenne mais on se retrouve sur l’essentiel », constatent les responsables du Bloc du Maine.

L’Ouest reste néanmoins une terre de mission pour le Bloc. « On manque de troupes », reconnaît François Gireau, le chef de file du Bloc du Maine qui affirme avoir une trentaine de militants. Ce forestier de 47 ans, installé dans le Nord-Sarthe, revendique sa « vision écolo ». Jamais encarté dans un parti, il se chauffe au bois, coordonne un groupement d’achats en circuit court et assure que sa compagne « est plutôt à gauche ».

« Nous sommes régionalistes », assure-t-il. « Le Maine, ça parle. Les jeunes qui nous rejoignent, ce sont des gens qui travaillent, impliqués dans la vie associative, ce ne sont pas des gens qui se plaignent. Mais, ils vivent dans un fort sentiment d’injustice par exemple face à des gens qui s’enrichissent sans rien faire. »

« Refaire un peuple »

Pour animer le Bloc en Sarthe, il organise des soirées gastronomiques, des dégustations de jasnières à destination des militants, voire des cérémonies qui prennent des allures de rites comme celle organisée au cœur de la cité Plantagenêt au Mans le 12 décembre dernier, en mémoire de la bataille du Mans des 12 et 13 décembre 1793.

Il s’agit ni plus ni moins « de refaire un peuple avec des événements fédérateurs qui font appel à la mémoire ». On le classe à l’extrême droite ? « Nous ne sommes pas des têtes brûlées, pas des extrémistes », affirme François Gireau.

Serge DANILO

 

Commentaires (14)

les identitaires
lgflgf mar, 19/02/2013 - 19:53

http://www.maine-identitaire.com/tag/le-mans/
Sur le site, ça commence pas mal... Participation à la manif anti-mariage gay ! Fleur de lys et souvenir des armées royalistes ! Les chouans et cie... Résurgence de la pensée chrétienne !

Très très loin des attributs républicains et laïcs dont je me réclame... vous pourrez toujours lisser votre discours en allant piocher à gauche et surtout à droite, on en arrivera toujours aux discours tenus par les ligues en 1934...

Non vraiment, ni vous, ni les islamistes, ni les ump-ps-verts n'êtes à la hauteur des enjeux de 2013 ! Tout ce que vous voulez, c'est nous diviser, nous ratatiner, nous rabougrir !

Je me rattacherai toujours aux 3 révolutions, à la commune, au front populaire, au CNR,...
Vive la république !

Choix pour LGF
Pandore mar, 19/02/2013 - 15:27

je suis sur que vous saurez choisir,

Exemple , pour votre enfant de 10 ans devant la TV :

- série américaine : la petite maison dans la prairie ?

OU

- télè réalité française : loft story ?

Le problème c'est que les parents laissent leurs gosses, seul ,avec la télécommande, idem pour le net .

Et cela dés 5 ou 6 ans !

Réponse à LGF
Pandore mar, 19/02/2013 - 13:34

Vous parlez d'art et de culture, très bien, même étrangère.

Ce que beaucoup de citoyens ne veulent plus c'est la sous culture : rap, hip hop,

malbouf rapide, télè réalitè et tutti quanti.

On abreuve nos gosses de toute cette M .... , on ne leur demande pas de réfléchir,

juste de consommer.

La francophonie je revendique, marre de chanteurs Francais chantant en anglais,

des médias utilisant des anglicismes : hashtag, think tank, cloud, etc...

Allez faire un tour au Québec, on préserve jalousement le Français.

Au fil des décennies la société évolue, dans le mauvais sens, elle devient de plus en plus incompréhensible pour les plus anciens.

Pire, certains jeunes sont incapables de comprendre le vocabulaire, d'un texte écrit il y a peine un siècle !

pour savoir ou l'on va, il faut savoir d'ou l'on vient .

@ pandore
lgflgf mar, 19/02/2013 - 14:04

En réponse à Pandore - Réponse à LGF

Je serai tenté dans un premier temps de vous dire "oui vous avez raison ! etc etc..." puis vient le temps de la difficulté...
Le patrimoine de la chanson française ? Encore faut-il le définir ! Et qui va le définir ? Les identitaires ? Oula, on va se retrouver avec du Sardou et du Mireille Mathieu en classe de sixième...
En matière de classique... on fait comment ? Certains sont anglais ou allemands...
La musique traditionnelle arabe, inuit, indienne ou japonaise ? On l'enseigne ou pas ? Lesquelles on prend, lesquels on prend pas ?
Les films américains ? On fait comment avec des films classiques de hichcok, keaton, chaplin, à plus récent comme tarentino ? Qui va décider et sur quel critère ? Les films chinois, iraniens, ou japonais ?
J'aime autant un chanteur français qui chante en anglais, en espagnol, en arabe, en allemand qu'une chanteuse espagnole qui s'essaie au français (hijo de la luna par exemple).
Le grand problème que j'ai, avec vous les identitaires, ou avec les islamistes, ou avec le FN, ou avec les ayatollahs socialos-verts, c'est que vous savez déjà ce qui est bien pour nous, moi, ma femme et mes filles ! Alors que moi, je ne sais toujours pas et que tous les jours, je m'interroge encore.

Choisir ?
lgflgf mar, 19/02/2013 - 10:33

D'un côté, les islamistes qui font oublier les musulmans, de l'autre les identitaires qui réinventent la France à leur manière... tous immergés dans des théories des complots...
Plus de macdo ? Plus de couscous ? Plus de restaus chinois ? Plus de cinémas américains ?
Des milices du bon goût français ? Plus de littérature étrangère ? Plus d'art étranger ? De l'art français ? Francophone ?

L'UMP et les Socialos-verts ont détruit la république ! Les identitaires-FN veulent nous imposer une autre France que celle construite par sa propre histoire !

Vivent les 3 révolutions, la commune, le front populaire !
A bas les ligues ! Les factieux ! A bas les anit-républicain de Boulanger à Le Pen !
Vive la sociale !

Tout foulcant !
mc.manou mar, 19/02/2013 - 01:32

Oui je suis d'accord avec Pandore, il faut défendre les valeurs de notre pays sans tomber dans le réac. Il faut sauvegarder ce qui nous reste et ce qui nous a fait grandir dans ce si beau pays. Ras le bol des clichés américains et leurs bouffes de m...... En France, c'est la meilleure cuisine du monde et le meilleur vin. Et pour finir, même si on va moins prier dans les églises on ne veut surtout pas une autre religion et encore moins celle de l'islam !!!

A Jean
Pandore lun, 18/02/2013 - 23:54

Si préférer son pays, en priorité, aux autres, c'est être xénophobe.

Alors oui je le suis, comme des millions de Français, et cela depuis des siècles.

Heu, d'ailleurs je ne connais pas :

un pays, ou des citoyens d'un autre pays qui

penseraient différemment.

Il n'y a qu'en France ,ou une personne qui arbore le drapeau Français est mal vu

par certains.

A Jean
Pandore lun, 18/02/2013 - 21:53

He oui Jean,

Vous faites parti de ceux qui détestent leur pays, son histoire, son drapeau,et ceux qui y habitent !

Vous faites parti de la minorité, qui se complait dans la repentance, et la flagellation.

Restez y !

En réponse à Rafo 72
Pandore lun, 18/02/2013 - 21:45

C'est bien cela qui est malheureux Rafo 72, ce sont des musées associatifs.

Celui de Vivoin est ouvert uniquement pour la saison touristique.

Merci, et bravo à eux, car avec peu de moyen ils font beaucoup.

Non, je regrette, certains musées régionaux que j'ai pu voir ailleurs.

A Jupilles, musée sur la forêt, pour moi c'est un échec : architecte parisien !

porte d'entrée style hôpital, escalier en fer, etc...

Les sabots sont dans des vitrines en verre, autrement profusion d'écrans.

Mais on n' a plus comme dans l'ancien musée,le plancher en bois qui craque, l'odeur du pin et de la résine.

Au contraire, dés qu'il y a une dizaine de personne, on se retrouve à l'étroit, presque étouffé, un comble pour un musée sur la forêt.

Bon je ne parle pas du petit musée au centre du Mans, avec quelques faiences, et croquis sous la pousssiére, ou personne ne vient .

à Pandore, pas d'accord
rafo72 lun, 18/02/2013 - 19:41

Je ne jugerai pas l'objectivité de l'article puisque je ne connais pas ce mouvement politique.
A l'inverse, il semble bien que Pandore connaisse bien mal son département car il y a dans la Sarthe plusieurs musées des arts et traditions populaires, à commencer par celui de Vivoin; mais il y en a bien d'autres, la plupart issu d'initiatives associatives.
Ces propos doivent laisser bien amers tous ceux qui y travaillent bénévolement depuis parfois fort longtemps.

Bon article
Pandore lun, 18/02/2013 - 15:08

Le journaliste reste impartial, et développe bien le sujet.
Autrement je souhaite bonne chance aux identitaires Sarthois.

Peut être bientôt un site internet ? cela permettrai vraiment de développer ce groupe.

Il y a quelques temps je cherchais un musée sur les traditions Sarthoises : coutumes, objets anciens,chant,danse etc ....

RIEN !!!

Donc les jeunes se raccrochent à ce qu'on leur propose:
- la sous culture américaine : rap, hamburger, tags, hip hop
- et maintenant on assiste à une deuxième vague, l'africanisation des moeurs : langage, religion, nourriture etc...

Certains disent que c'est une chance !

J'ai pu voir au Pays Basque, et en Bretagne , ou les traditions et cultures sont vraiment ancrées chez les jeunes : une certaine unité, cohésion,et façon positive de voir l'avenir.

Evidemment ce retour au régionalisme ne plaît pas aux mondialistes, et bobos vivant dans leur microcosme parisien.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.