Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Politique Dominique Le Mèner monte au créneau contre la réforme territoriale

1 20.02.2013 10:46
Dominique Le Mèner monte au créneau contre la réforme territoriale.

Dominique Le Mèner monte au créneau contre la réforme territoriale.

Photo archives "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Dominique Le Mèner est intervenu mardi soir à l’Assemblée Nationale lors du débat consacré à la réforme territoriale. Ce projet de loi relatif à l’élection des conseillers généraux, municipaux et communautaires a été rejeté par le Sénat, le 18 janvier dernier.

Le député sarthois a rappelé la baisse historique de 4,5 milliards d’euros des dotations de l’État aux collectivités locales annoncée par le gouvernement, à laquelle s’ajoute pour un total de 2 milliards d’euros en 2014, l’impact des charges supplémentaires mises sur le compte des collectivités, que ce soit la réforme des rythmes scolaires, la hausse des cotisations des employeurs ou les normes nouvelles.

"En prenant en compte le poids de ces charges ainsi que l’inflation, les ressources des collectivités vont être impactées pour un montant compris entre 6,5 et 7 milliards d’euros entre 2013 et 2015 : c’est ce qu’estime le comité des finances locales."

Concernant les règles électorales, "le gouvernement a décidé de changer le dispositif, sans aucune économie financière, à la différence de la précédente réforme territoriale qu’il a abrogée. Ainsi, sous couvert d’une garantie de stricte égalité entre le nombre d’élus femmes et hommes dans les départements, le gouvernement a proposé un mode de scrutin sans équivalent au monde, dont l’objectif inavoué est d’affaiblir la représentation des territoires ruraux", dénonce le député UMP.

"Dans le département de la Sarthe, le nombre de cantons passera de 40 à 21, mais le nombre de conseillers généraux augmentera (42) puisque le projet de loi prévoit la création d’un binôme – homme/femme – élu dans le même canton. Mais selon l’exposé des motifs du texte les deux candidats, une fois élus, exerceront leur mandat indépendamment l’un de l’autre." Ce que le député sarthois appelle : « Un mariage électoral hétéro obligatoire avec divorce immédiat…»

"Quelle légitimité pour ce couple séparé-divorcé dès son élection ? Quelle représentativité ? Et que dire de l’économie globale réalisée en conservant le même nombre de conseillers et en multipliant, de fait, le nombre de représentants dans les quartiers urbains ?", s’interroge Dominique Le Mèner.

"Cette réforme constitue une transgression du principe d’égalité de la République au détriment des territoires ruraux. Elle attentera gravement à l’équilibre historique du pays, qui repose sur les représentations et les péréquations, en écrasant la représentation des cantons ruraux", conclut le député.

Commentaires (1)

UMP ,union de machos?
mauricette (non vérifié) mer, 20/02/2013 - 12:57

L'egalité homme femme voulue par la reforme territoriale est bien ce qui embete le plus les rescapés de l'UMP . Parti de machos ;l'UMP a plusieurs civilisations de retard .
Dans la nouvelle organisation de la presidence UMP ,19 vice presidents ,une seule vice presidente. Et ils se sont étripés pendant plusieurs semaines ....
Aux legislatives seules 40% des candidates UMP etaient des femmes.
Au Mans ,esperons que l'UMP aura a coeur de presenter une femme en tete de liste et jeune de surcroit ,un peu de sang neuf à l'UMP ne serait pas du luxe .
Quant aux cantons ,il y a longtemps qu'ils ne sont plus "ruraux" et que les "ruraux" ne se déplacent plus en carriole , ils ne vont meme plus goupiller le dimanche ,à se demander à quoi servent aujourd'hui les senateurs si ce n'est à servir de lot de consolation pour les élus battus.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.