Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

25e Heure du Livre Patrick Deville: "Mexico est un creuset singulier et génial"

0 04.10.2014 08:18
Photo Jean-Luc Bertini

Parmi les écrivains à ne pas manquer ce week-end, Patrick Deville a une double actualité littéraire. Deux excellentes raisons de

Prix Femina et Prix des Prix 2012 avec "Peste & choléra" , Patrick Deville revient avec un roman étourdissant. Au cœur de « Viva » le Mexique bouillonnant est taillé pour les romans sans fiction chers à Patrick Deville. Et bonheur total, le Seuil réunit dans "Sic transit" sa première trilogie vagabonde: "Pura vida", "Equatoria" et "Kampuchéa". A vous donner envie de boucler un sac et d'aller voir ailleurs.
« Viva » est une grande fresque mexicaine autour de Trotsky, Malcolm Lowry, les peintres Diego Rivera et Frida Kahlo. Quel est le point de départ ?
Patrick Deville : Le Mexique. Au moment de « Pura Vida », livre sur les traces de l’aventurier William Walker en Amérique centrale, je m’étais interdit d’intégrer le Mexique. C’était trop énorme. J’y serais encore. Mais depuis 2003, je séjourne très régulièrement au Mexique. Les figures de Trotsky et de Lowry se sont imposées, tant ils se fondent avec ce pays d’émigration, de métissage.

Patrick Deville est aujourd'hui à 14 h 30 au Comptoir des Ecrivains.

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans "Le Maine Libre" du samedi 4 octobre. A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.