Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Noyen-sur-Sarthe Malades au pied de l'antenne-relais

0 25.11.2015 19:33
  •  Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

    Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

  •  Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

    Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

  •  Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

    Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

  •  Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

    Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

  •  Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

    Didier et Isabelle Brault et leur fille Émeline, la seule épargnée de la famille par les problèmes de santé. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin

Didier, Isabelle Brault et leurs 4 enfants habitent au pied d'un château d'eau, où une antenne-relais de téléphonie mobile a été installée fin des années 90. Depuis, vertiges et migraines sont leur quotidien.

Didier Brault est un enfant de Noyen-sur-Sarthe. Quand il était gamin, il allait de ferme en ferme pour donner un coup de main aux exploitants. En 1990, le jeune homme trouve son lopin de terre. Au pied du château d'eau, il élève veaux, vaches, volailles et cultive des céréales.

« Selon un spécialiste, je vais tout droit vers Alzheimer »

Une « vie rêvée » qui, pourtant, a viré au cauchemar. Depuis quelques années, vertiges, tremblements, maux de tête, migraines sont le quotidien de Didier et de toute sa famille.

« La mémoire, c'est de pire en pire. Le professeur Belpomme m'a dit que j'allais tout droit vers Alzheimer », livre l'agriculteur, presque résigné.

Selon lui, l'antenne relais de téléphonie mobile, installée sur le château d'eau, à 170 mètres exactement de la maison de la famille Brault, est la cause de leurs problèmes de santé.

« C'est comme un micro-ondes qu'on aurait ouvert. On est micro-ondé... », conclut Isabelle Brault, qui s'inquiète chaque jour pour la santé de ses enfants.

Plus d'informations dans nos éditions du « Maine Libre » datées de ce jeudi 26 novembre.
À lire également sur ordinateur, tablette et smartphone

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.