Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Présidentielle L'angoisse d'un retraité

2 08.04.2012 14:45
« Dans mon immeuble, la moitié des locataires sont au RSA et s’en sortent grâce aux Restos du Cœur ».

« Dans mon immeuble, la moitié des locataires sont au RSA et s’en sortent grâce aux Restos du Cœur ».

Photo « Le Maine Libre » Hervé Petitbon.

Chaque dimanche, « Le Maine Libre » part à la rencontre des Sarthois qui parlent de leurs espoirs et de leurs attentes pour la prochaine élection. Aujourd’hui, les retraités


« On demande toujours des efforts aux petits »

Depuis le balcon du petit appartement, la vue plonge sur le mail et la mairie d’Allonnes. Pierre Duchesne balaie la ville du regard. « J’aime bien vivre ici. La forêt est toute proche ; on peut faire de belles balades le long de la Sarthe ».

Retraité depuis bientôt deux ans, Pierre était cadre, technicien en électronique chez Alcatel. De graves problèmes de santé l’ont éloigné de son poste pendant plusieurs années. « Cette période d’invalidité pèse maintenant sur ma pension. La première loi Fillon me coûte 500 € sur la retraite de la sécurité sociale ».


« L’avenir m’angoisse »


S’il n’a jamais roulé sur l’or, aujourd’hui Pierre Duchesne surveille son budget. « Avec 1 084 € net de retraite, il est des choses dont je me prive désormais. Retranchés les 308 € de loyer mensuel, c’est difficile. Et encore, je ne suis pas le plus mal loti. J’ai un ami qui touche 860 € de retraite après avoir travaillé toute sa vie. Comment y arriver ? C’est de la survie ». Pierre poursuit. « Dans mon immeuble, la moitié des locataires sont au RSA. Ils s’en sortent grâce aux Restos du cœur. Moi-même je suis inquiet. J’ai peur de me retrouver dans la même situation dans six mois. L’avenir m’angoisse ». Alors le retraité compte. Retranche. Rogne. « J’ai supprimé le cinéma. Les vacances aussi. C’est ce qui me manque le plus, les vacances. Voilà cinq années que je ne suis pas parti, pas même quelques jours. J’aimerai bien pourtant changer d’air, voir autre chose… »
Pierre ne fait pas mystère de son militantisme. Le fils de Jean Duchesne, adjoint jadis du maire communiste Yvon Luby (le foyer logement d’Allonnes porte son nom), est encarté au PC. « Je suis très attentivement cette campagne depuis la primaire socialiste. Or je suis très inquiet par la situation économique du pays. Je crains un plan d’austérité qui pèserait encore sur les mêmes, qu’on demande encore davantage d’efforts aux petits ».
Dans son modeste appartement, Pierre Duchesne s’indigne. « Que les patrons augmentent leurs salaires dans de telles proportions, c’est indécent ». À défaut de rêver au Grand Soir, le retraité attend une autre politique. « Ce que je reproche le plus à notre société actuelle, c’est l’absence de partage des richesses. C’est normal qu’il existe des différences entre les patrons et les ouvriers. Mais les écarts doivent rester raisonnables ; or ce n’est plus du tout le cas. Certains ne parviennent plus à vivre décemment de leur travail. Ce n’est pas normal ».
Tenaillé par la justice sociale, Pierre Duchesne se change les idées auprès des membres de l’association Cyberloisir qu’il a créée, « un club d’initiation à internet ». Le reste du temps, il s’adonne à sa passion, la photographie. Dans sa salle-à-manger, une série de clichés pris au détour de « Le Mans fait son cirque » attend une prochaine exposition. Après les élections…

Frédérique Bréhaut

 

Commentaires (2)

Cadre et Technicien ....
phuthanhdanh1 mer, 11/04/2012 - 08:02

Je comprends mal , comment ce Cadre et Technicien - électronicien , ne touche que 1084 € net de retraite .Généralement un Cadre retraité a une pension plus conséquente que cela . Il y a là une zone d'ombre flagrante à éclaicir

Je compatis avec ce Monsieur...
jean-luc 1 lun, 09/04/2012 - 10:17

Dire que notre Président actuel ne perçois nullement la souffrance de nombreux Français qui ont travaillés dur pendant de longues années et qui au moment d'une retraire amplement méritée se retrouve avec des moyens limités ,c'est une honte ! ,pendant ce temps ses amis les riches roulent sur l'or ,comme le dit fort justement ce Monsieur ,il n'y à pas de partage des richesses en France ,et le fossé se creuse de plus en plus hélas !.

J’espère bien vivement que le nouveau Président (pas le même),reverra sa politique sociale et fera payer les riches !!

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.