Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nord-Sarthe Une première réunion entre deux députés de l’Orne et de la Sarthe

1 17.05.2013 17:13
Joaquim Pueyo et Françoise Dubois.

Joaquim Pueyo et Françoise Dubois.

Photo "Le Maine Libre"

Françoise Dubois, députée (PS), et son homologue ornais Joaquim Pueyo (PS), député-maire d’Alençon et président de la communuauté urbaine, ont inauguré vendredi matin des réunions d’un nouveau type qui dépassent les frontières des circonscriptions, régions et départements.

Cette réunion « témoigne de la volonté des deux députés de travailler en étroite collaboration sur des sujets qui touchent leur circonscription et le territoire de la CUA, composée de communes de l’Orne et du Nord-Sarthe », indiquent les deux parlementaires.

Cette réunion de travail a notamment été l’occasion pour Françoise Dubois et Joaquim Pueyo d’annoncer qu’ils « apporteront tous deux leur soutien à la réforme de la dépendance engagée par le gouvernement dans les prochains mois en participant au groupe de travail qui sera constitué ».

Par ailleurs, concernant la modernisation de la ligne ferroviaire Alençon-Le Mans, ils vont demander au ministre des transports de les recevoir avant l’été. « La modernisation et l’électrification de cette ligne ferroviaire permettront d’envisager l’arrivée du TGV à Alençon, via une connexion avec Le Mans et Tours ».

Les deux députés ont prévu de poursuivre cette collaboration sur des sujets touchant à leur territoire.

Commentaires (1)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.