Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Petit garçon torturé avant de mourir noyé : le couple en détention

0 14.01.2017 10:08
Le drame s'est noué mercredi après-midi dans le quartier de la Crémetterie, à Saint-Herblain.

Le drame s'est noué mercredi après-midi dans le quartier de la Crémetterie, à Saint-Herblain.

Photo "Presse Océan" Dorison

Ils ont été présentés au juge d'instruction tard, vendredi soir.

Cette jeune femme de 26 ans et son compagnon, 31 ans, ont été mis en examen pour "meurtre sur mineur de 15 ans", "actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort" et "actes de torture et de barbarie habituels". Ils ont été placés en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet des mineurs de Nantes. 

Le couple avait été placé en garde à vue mercredi, après la découverte du corps sans vie du petit David, 8 ans, dans l'appartement familial situé quartier de la Crémetterie, à Saint-Herblain.

Le petit garçon était mort noyé dans la baignoire, selon les conclusions du légiste qui avait par ailleurs relevé sur le corps de l'enfant de nombreuses traces de lésions antérieures.

Aucun signalement

Selon les investigations menées par les enquêteurs de la brigade criminelle de la Sûreté départementale, l'enfant avait été "puni" pour un motif qualifié de "futile", en rentrant de l'école, ce mercredi-là. Après avoir été déshabillé, il avait été sommé d'effectuer des flexions pendant une heure, avant d'être frappé "avec un objet", dont la nature reste à déterminer. 

Il avait ensuite été entravé, aux chevilles et aux poignets, avec une cordelette, avant d'être plongé dans la baignoire remplie d'eau froide. 

La mère et son compagnon avaient appelé les pompiers peu après. Ils avaient été placés en garde à vue le soir même. 

Le petit garçon avait grandi en Côte d'Ivoire, loin de sa mère. Il l'avait rejointe à Nantes, en août dernier. La famille n'avait fait l'objet d'aucun signalement. 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.