Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Marçon Joël Bardy a dû faire face au calvaire du dépôt de bilan

1 07.04.2017 07:39
Joël Bardy et son épouse Catherine ont retrouvé le moral… même si cette liquidation restera, à jamais, gravée dans leur mémoire.

Joël Bardy et son épouse Catherine ont retrouvé le moral… même si cette liquidation restera, à jamais, gravée dans leur mémoire.

Photo "Le Maine Libre"

Alors que vient de se mettre en place une association destinée à soutenir les chefs d’entreprises confrontés au dépôt de bilan, Joël Bardy n’a pas bénéficié du système. Il raconte.

Nous sommes en décembre 2015, le bâtiment traverse une crise d’une terrible ampleur.

Avec son entreprise de maçonnerie de 12 personnes installée à Marçon Joël Bardy est confronté à la crise.

Grâce à une gestion rigoureuse, il parvient à rester sur le fil. Et puis c’est la catastrophe.

« La médecine du travail m’a obligé à licencier un salarié qui était en maladie professionnelle », explique l’ancien chef d’entreprise.

Coût de l’opération : 38 000 € (à sortir sur le champ).

Avec un carnet de commandes vide, le dirigeant n’a pas d’autre solution que le tribunal de commerce.

Le 13 janvier 2016 l’entreprise est liquidée.

Plus d’informations dans « Le Maine Libre » ce vendredi 7 avril

A lire également sur ordinateur, tablette et smartphone

Capture d'écran Google maps

Commentaires (1)

A suivre
PhilD ven, 07/04/2017 - 16:12

Cette cellule d'aide psychologique est une bonne chose. Mais il serait bon aussi de s'attaquer au début du problème, c'est à dire le manque d'information des liquidés ou des redressés. Lorsque les gens se retrouvent dans cette situation, le vide se fait autours d'eux, et il est très difficile d'obtenir des renseignements fiables sur ce qu'il va se passer après.
C'est ça qui est le plus anxiogène.
A quand une cellule d'aide technique?

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.