Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Mamers Bras, poignet et mollet : il mord les gendarmes

0 07.07.2015 16:05
Il avait visiblement une dent contre les forces de l'ordre...

Il avait visiblement une dent contre les forces de l'ordre...

Photo archives "Le Maine Libre"

Quatre fois en deux semaines. C’est le nombre d’interpellations à laquelle ont dû procéder des gendarmes mamertins à l’encontre d’un individu de 28 ans.

La situation a dégénéré le 4 juillet dernier, ce qui lui a valu une comparution immédiate devant le tribunal du Mans ce lundi après-midi. Passablement alcoolisé, torse nu, il troublait l’ordre public place Carnot. Lorsque les forces de l’ordre interviennent, les insultes fusent. « Et vous opposez une violente résistance, c’est le moins qu’on puisse dire », détaille le président.

Le mis en cause mord deux des trois gendarmes au poignet, au bras et au mollet. Ces derniers sont obligés de le menotter aux bras et aux pieds pour prévenir tout incident. Ils conduiront alors le prévenu à l’hôpital qui sera à son tour contraint de l’attacher et même de le sédater.

Une hystérie dont l’intéressé n’a aucuns souvenirs. « Je ne me souviens pas, mais si je leur ai fait du mal, ce doit être vrai et je m’en excuse. » 

D’après son avocate, l’homme présente un parcours de vie difficile. Sans domicile fixe, il vivote comme il peut. Il a été condamné à quatre mois d’emprisonnement dont trois mois avec sursis, ainsi qu’à régler une contravention de 50 euros et à verser un euro symbolique à deux des trois gendarmes agressés.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.