Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Luché-Pringé Nouveau débrayage chez Gastronome

1 13.10.2014 19:47

Des salariés de l’usine Gastronome de Luché-Pringé ont à nouveau débrayé pendant près d’une heure et demie, ce lundi matin.

La deuxième action de ce genre depuis l’annonce, en début de semaine dernière, de la future fermeture de ce site qui emploie 165 personnes. Annonce qui doit être officialisée lors d’un comité d’entreprise programmé le 21 octobre, pour une fermeture prévue en 2015.

Une fois de plus, les ateliers de découpe, de conditionnement et de produits élaborés ont cessé le travail. « Un débrayage soudain », rapporte Sébastien Besnardeau, délégué CGT du site, « on a parlé de la réunion de vendredi dernier en préfecture. Ce qui révolte les salariés, c’est que l’entreprise ait pu bénéficier d’aides de l’Etat, un crédit d’impôt, et qu’elle ferme un site ».

D’autres actions devraient être programmées d’ici le comité d’entreprise du 21 octobre.

Commentaires (1)

GASTRONOME LA HONTE
Arnaud Boris lun, 13/10/2014 - 22:10

Il ne faut même pas débrayer face à des filiales qui sont là pour faire du pognon sur le dos des ouvriers, il faut tout simplement pointer son entrée et ne pas bosser, de toute façon la décision est prise çà ne changera rien du tout, c'est comme-ci vous pissiez dans un violon ça ne sert à rien, alors pourquoi bosser et se dire que l'usine va fermer.
FAITES LE BLOCUS, arrêtez de bosser et arrêter de vous battre les délégués du personnel car vous faites espérer les pauvres ouvriers, ce site sera fermé de toute façon, vous avez les exemples avec Candia et Bopack

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.