Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Paris Les Sarthois en force au Salon de l’agriculture à partir de samedi

2 22.02.2013 12:29
L’éclosion des poussins de Loué reste toujours l’une des attractions majeures du Salon de l’agriculture. Claas met les petits plats dans les grands. Deux éleveurs de percherons sont présents au concours et cinq vignerons vont défendre les couleurs sarthois

L’éclosion des poussins de Loué reste toujours l’une des attractions majeures du Salon de l’agriculture. Claas met les petits plats dans les grands. Deux éleveurs de percherons sont présents au concours et cinq vignerons vont défendre les couleurs sarthois

Photos "Le Maine Libre"

Dans le domaine purement agricole, dans les filières agroalimentaires ou dans le machinisme agricole, les Sarthois seront une nouvelle fois très présents. Tour d’horizon, non exhaustif, de la délégation.

16 éleveurs sarthois

Ce sont des habitués qui participeront une nouvelle fois à ce Salon. 16 éleveurs du département et 24 animaux sont inscrits dans les différents concours. Le cheptel bovin sarthois est composé de trois Blondes d’Aquitaine, d’une Normande, de cinq Prim Holstein, d’une Rouge des Prés et de trois Saosnoises.

La race équine sera représentée par un Fjord Norvégien et deux Percherons alors que les moutons seront en force avec cinq Bleus du Maine. La race porcine, elle, sera composée de trois beaux spécimens des Porcs Blancs de l’Ouest. Une occasion de démontrer que la Sarthe se classe 11e département Français en matière d’élevage, occupant même la 5e place nationale pour la production de viande de volailles.

Rillettes et fromages

Le Concours général agricole est la référence suprême pour garantir la qualité des produits. Dans la catégorie Rillettes trois entreprises sarthoises sont en lice avec la présence de Prunier (Connerré), Lhuissier Bordeau-Chesnel (Champagné), Bahier (Sceaux-sur-Huisne). Dans la catégorie fromages, le Sabolien Bel et les Fromages ludois représenteront le département.

Au niveau des organismes représentants les éleveurs seront présents les fermiers de Loué, LPS, le Bœuf fermier du Maine, la Sica Domaine Rouge des prés, le Conservatoire des races animales en Pays de la Loire, l’Association des producteurs de pommeau et Cidre du Maine ainsi que les Vergers des Vaux du Loir.

Les Poussins de Loué

« On ne change pas une formule qui gagne. » C’est en ces termes qu’Yves Delafouchardière, directeur des Fermiers de Loué, résume la présence des 1 030 éleveurs des poulets de Loué au Salon.

Une nouvelle fois, de 30 000 à 50 000 visiteurs sont attendus devant les deux éclosoirs qui feront naître en dix jours quelque 500 poussins de Loué. Un spectacle toujours magique pour les plus petits qui est devenu l’une des attractions phares de la foire. 10 poules rousses de Loué, bonnes pondeuses, seront également en liberté parmi tous les animaux engagés dans les concours. Cette fois, Les Fermiers de Loué quitteront l’ancien Hall 1 pour découvrir le hall 7, niveau 1. Le spectacle de l’éclosion est décidément incontournable.

Claas voit très grand

Claas ne louperait l’événement pour rien au monde. Le géant allemand du machinisme (dont 700 employés à l’usine des tracteurs du Mans) occupera le plus grand stand du Salon International du machinisme Agricole.

Le groupe, sur 3 360 m2 en profitera pour fêter ses 100 ans d’existence et ses 10 ans de présence au sein de l’usine du Mans, après avoir racheté les tracteurs Renault en 2003. Le dernier né de la gamme Claas sera officiellement présenté lundi prochain mais les caractéristiques du nouveau tracteur, annoncé haut de gamme, restent secrètes.

Pendant toute la durée du salon, l’usine du Mans recevra des délégations Russe, Danoise, Norvégienne, Australienne, Néo-Zélandaise, Islandaise, toutes avides de découvrir les lignes de fabrication de la gamme des tracteurs Claas.

Jasnières et coteaux-du-loir

Cinq vignerons sarthois participent cette année au concours général agricole : Philippe Sevault, Jean-Jacques Maillet, Christophe Croisard, la famille Fresneau (avec François père et Xavier fils) et Raynald Lelais. Ils présentent le millésime 2012 en jasnières et de coteaux-du-loir blanc.

A Paris, Jean-Jacques Maillet, viticulteur à Ruillé-sur-Loir, sera le représentant des appellations sarthoises, il participe notamment au Salon agricole en tant que dégustateur.

Commentaires (2)

vite un audit
philibe1 ven, 22/02/2013 - 15:51

Il serait intéressant que la presse joue son rôle d’investigation car il y a encore de nombreuses zones d’ombre concernant la présidence Legarda sans oublier un certain Jeandupeux .
Des bruits courent dans l’entourage du club, selon lesquels certains transferts se seraient déroulés dans des conditions que l’on peut qualifier d’opaques. On parle de sociétés ou de montages financiers pour l’achat de joueurs.Un exemple ? Sessegnon aurait été acheté à titre privé 700 000 euros à Créteil pour être revendu 8 millions d’euros au PSG. Le contribuable manceau a-t-il le droit de savoir la vérité?
On parle aussi de dépenses pharaoniques lors de certains déplacements du temps de la ligue 1. Repas dans de grands établissements avec grands crus pour les sponsors et les invités… Le contribuable manceau a-t-il le droit de savoir la vérité?
Oui, je pense que le contribuable a le droit de savoir car l'achat des locaux de la Pincenardière va être réalisé à hauteur de 2M€. La ville du Mans va louer au club ces locaux pour un loyer annuel de 180 000 € hors taxe,ce qui représente la couverture d’un emprunt de 2 M€ souscrit sur 15ans. Malheureusement, ce que le maire ne semble pas savoir, c’est que le Mans fc ne paye plus ses fournisseurs depuis plusieurs mois et ne va bientôt plus payer ses joueurs alors qui va payer ? le contribuable bien sur …

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.