Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Les jurés du prix des Lecteurs du Maine Libre prêts à délibérer

0 01.10.2013 21:25
Les jurés du prix des Lecteurs du Maine Libre sont prêts à délibérer.

Les jurés du prix des Lecteurs du Maine Libre sont prêts à délibérer.

Photo "Le Maine Libre"

Ils ont eu tout l'été pour lire et apprécier les huit romans de la sélection. Samedi, les dix jurés du prix des Lecteurs du Maine Libre, délibèreront et leur choix sera dévoilé samedi 12 octobre à 14 heures lors de la 25e Heure du livre.

Parmi cette sélection, qui succèdera au "Gouverneur d'Antipodia" de Jean-Luc Coatalem couronné l'an dernier ?

« Le divan de Staline » : Jean-Daniel Balthassat (Seuil). Staline qui n’a plus que trois ans à vivre se retire dans sa Georgie natale. Rien ne se passe comme prévu. Autour de lui, il n' y a que terreur, soumission, cruauté. Qui connaîtra jamais la vérité de cet homme ?

« Trois grands fauves » : Hugo Boris (Belfond) : Trois prédateurs : Danton, Hugo, Churchill. Trois héros qui ont survécu à la mort, trois portraits fragmentés, autour d’une filiation imaginaire. Surgit une  question : « Qu’est-ce qu’un grand homme ? »

« Sanderling » : Anne Delaflotte Mehdevi (Gaïa) : Landry rentre au bercail au Groenland où nul ne l’attend. Il a des envies de changement, or de grands bouleversements attendent les paysans mais aussi le sanderling, cet oiseau migrateur, guetté par Landry.

« Kinderzimmer » : Valentine Goby (Actes Sud) : Le camp de concentration de Ravensbrück compte des milliers de détenues. Mila, 22 ans partage la vie de femmes qui doivent trouver l’énergie de survivre, de puiser chaque jour la force d’imaginer le lendemain.

« Sulak » : Philippe Jaenada (Julliard). Bruno Sulak fut au début des années 80 l’homme le plus recherché de France. Gentleman braqueur, il séduisait ceux qui l’approchaient, jusqu’au célèbre policier qui mit fin à sa cavale et à des aventures qui avaient du panache.

« Au revoir là-haut » : Pierre Lemaître (Albin Michel). Deux rescapés des tranchées de la première Guerre mondiale, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Une fresque cruelle, des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse.

« La saison de l’ombre » : Léonora Miano. (Grasset). En Afrique subsaharienne, les fils du clan Mulongo ont disparu. Ils ont été capturés et vendus aux étrangers venus du Nord. Un roman qui revient sur la traite négrière pour faire entendre la voix de ceux qu’elle a brisés.

« Bel-Air » : Lionel Salaün (Liana Levi). Dans les années 50 en province, la cité populaire de Bel-Air et son bistrot, QG d’une bande d’adolescents emmenée par Gérard et Franck. En fond, la guerre d’Algérie oblige à des choix qui vont séparer les copains.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.