Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Visitation : les graffitis de la souricière

0 04.06.2013 17:37
Les murs de la souricière portent encore les traces des condamnations.

Les murs de la souricière portent encore les traces des condamnations.

Photo "Le Maine Libre", Denis Lambert

La « souricière » est devenu un symbole de l’ancien Palais de justice. Dans ce réduit où les prévenus attendaient avant d’entrer dans la salle d’audience, les gendarmes (ou les policiers) de leurs escortes trompaient les heures en laissant des graffitis.

C’est ainsi que l’on retrouve la trace des condamnations, dont l’une des plus fameuses, celle des sœurs Papin.

« Filles Papin, Christine et Léa, assassinat, mort et dix ans de travaux forcés. » C’est sobre mais explicite. Quelques pandores au caractère artistique ont dessiné des motifs variés, sirènes ou chandelier. Les heures devaient être bien longues dans la souricière...

La salle d’audience est promise à devenir un restaurant haut de gamme. Quant aux graffitis, nul ne sait ce qu’ils deviendront.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.