Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

L'entretien du lundi « On est bien au Mans »

0 09.10.2017 07:51
  • Fabio Rubino est fier de sa ville du Mans et de pouvoir y exercer sa passion comme métier dans l’événementiel. Photo ML - Hervé PETITBON


  • Fabio Rubino est fier de sa ville du Mans et de pouvoir y exercer sa passion comme métier dans l’événementiel. Photo ML - Hervé PETITBON


À la tête de l'entreprise Friendly Time, Fabio Rubino créé des événements. À l'instar de la 3e édition du Le Mans Fashion show, qui se tient vendredi au circuit des 24 Heures du Mans.

Comment vous est venue l'idée d'organiser Le Mans Fashion show ?

Fabio Rubino : « En regardant ce qui se fait tout autour, je me suis aperçu qu'à Paris ou encore Cannes, il y avait ces concepts. Pourquoi pas rapporter cela au Mans ? C'est de là que part l'idée, car je ne suis pas un fan de la mode à la base. En revanche, j'adore créer de nouveaux événements. Là, autour des défilés, il y a un dîner de gala, des surprises et des shows musicaux. Après, contrairement à d'autres occasions, ce moment est dédié à une clientèle d'entreprise, et se veut, donc, haut de gamme. Pour cette édition, nous accueillerons un duo de chanteur new-yorkais, Gazoline tequila, qui débute sa tournée européenne chez nous ».

Entretien à lire en intégralité dans nos éditions du « Maine Libre » datées de ce lundi 9 octobre.
À lire également en version numérique

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.