Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Une soixantaine de lycéens manifestent contre les violences policières

3 01.12.2014 17:17
Les lycéens ont marché vers le centre-ville. Photo Le Maine Libre Olivier Blin.

Les lycéens ont marché vers le centre-ville. Photo Le Maine Libre Olivier Blin.

Malgré le froid, une soixantaine de lycéens manceaux, majoritairement scolarisés au Lycée Bellevue, ont manifesté ce lundi après-midi à partir de 16 heures. 

« Nous nous sommes mobilisés après la mort de Rémi Fraisse, et nous avons été réprimés après cette manifestation » assure Emma, 16 ans.

Maelek, du même âge, explique que son frère aurait été frappé par des policiers, sans raisons, alors qu’il participait à un rassemblement. 

« On n’a pas réussi à passer le mot aux autres lycées » regrette Emma.

Commentaires (3)

Noël Mamére, va présider la
Pandore mar, 02/12/2014 - 20:18

Noël Mamére, va présider la commission d'enquête sur la mort du manifestant au barrage !

Doit on en rire ou en pleurer ?

Après Taubira qui " veut tuer le shérif "

Jusqu'à de l'autre bout de l'atlantique on rit de nos politiciens .

C'est marrant de ne pas savoir lire
fifi72 mar, 02/12/2014 - 12:38

Ce que demande ces jeunes n'est pas de voir disparaitre la police mais qu'ils utilisent moins la violence. Si pour certains police = répression, pour d'autres police=dialogue et prévention. Donc plus de policiers et mieux formés = moins d'utilisation de la violence. C'est ce que SARKO n'a pas compris en supprimant la police de proximité. Depuis la population a perdu confiance dans sa police et un fossé s'est formé.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.