Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Un robot pour traiter le cancer de la prostate

0 16.10.2014 15:05
Deuxième jour de l’utilisation du robot Focal One® par les urologues de l’établissement. Photo « Le Maine Libre » Hervé Petitbon

Deuxième jour de l’utilisation du robot Focal One® par les urologues de l’établissement. Photo « Le Maine Libre » Hervé Petitbon

Traiter un cancer de la prostate au moyen d’ultrasons « focalisés de haute intensité » : c’est la technique employée pour la première fois mardi, puis mercredi, sur neuf patients à la clinique du Pré.

L’établissement dispose en effet, grâce à un partenariat signé début octobre avec la clinique Nantes-Atlantis, du robot Focal One®, développé par la société EDAP TMS, leader dans le domaine des ultrasons thérapeutiques.

Seuls deux établissements dans le Grand Ouest

Une fois par trimestre, le robot quittera la clinique nantaise pour venir opérer pendant une semaine au Mans. La technique s’inscrit dans un protocole de recherche validé par la Haute Autorité de Santé.

La clinique du Pré, déjà centre de référence pour le traitement des cancers de la prostate et Nantes Atlantis sont les deux seuls établissements retenus dans le Grand Ouest.

L’utilisation du robot Focal One® permet un traitement très précis de la zone. « On peut travailler désormais au millimètre près et même moins », expliquent les urologues manceaux. « ce qui permet d’épargner le reste de la prostate, et réduit de ce fait les effets secondaires, notamment les risques liés à la sexualité et à l’incontinence ».



Le coût d’un robot est de l’ordre de 750 000 € HT, auxquels s’ajoutent 60 000 € de maintenance. Il n’y a aujourd’hui que 5 Focal One® en service sur le territoire national.

A noter qu'en 2013, la Clinique du pré a acccompagné 423 patients pour le traitement d'un adénome ou cancer de la prostate. C'est le cancer le plus fréquent chez l'homme et la troisième cause de mortalité par cancer.  

Plus d'informations dans nos éditions du "Maine Libre" de ce jeudi 16 octobre.
A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.