Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Un grand débat sur le mariage gay

4 29.01.2013 09:47
  • Photo "Le Maine Libre", Olivier Blin

    Le 13 janvier, les « anti » défilaient à Paris.

  • Photo "Le Maine Libre", Olivier Blin

    Dimanche, c’était au tour des partisans.

En partenariat avec « Le Maine Libre », France Bleu Maine organise ce mardi soir un débat entre partisans et adversaires du projet de mariage homosexuel, discuté à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale.

Alors que les députés débutent aujourd’hui l’examen du projet de loi sur le mariage homosexuel, France Bleu Maine consacre son émission « Place de la République » à ce dossier, ce soir, en partenariat avec « Le Maine Libre ».

Plusieurs invités débattront en direct, à partir de 19 heures : Fabienne Labrette-Ménager (secrétaire départementale de l’UMP), Christophe Counil (premier secrétaire fédéral du PS), Céline Yvon (collectif sarthois de la Manif pour Tous) et Olivier Châble (association Homogène).

Patricia Baetens, psychologue spécialiste de la procréation médicalement assistée (PMA) au centre de fertilité de l’hôpital universitaire de Bruxelles, interviendra également durant l’émission.

Avant ce débat, nous avons demandé à Fabienne Labrette-Ménager et Christophe Counil, respectivement adversaire et partisan du projet de loi, d’exposer leurs principaux arguments. Leurs positions semblent effectivement difficilement conciliables.

Les auditeurs peuvent poser
des questions ou témoigner au
02-42-29-10-10 ou par mail à
bleumaine@radiofrance.com.

 

POUR

Christophe Counil, premier secrétaire fédéral du PS

« Le Mariage pour tous correspond à l’engagement n° 31 de François Hollande lors des élections présidentielles de 2012. En ce sens, il s’inscrit dans la tradition de la Gauche qui a toujours porté les avancées en la matière que cela soit la dépénalisation des relations homosexuelles (1982) ou plus récemment la mise en œuvre du Pacs (1999).

Le mariage civil pour tous ne crée aucune situation nouvelle, mais donne un cadre juridique à des situations déjà existantes et qui sont sources de discriminations et d’insécurité. Il ne s’agit pas d’un mariage pour les couples homosexuels, mais du mariage ouvert à tous les couples qui le souhaitent.

Rien n’est imposé, la loi prévoit simplement d’élargir l’accès au mariage dans un souci d’égalité. Le texte de la loi ouvrira également l’adoption à tous les couples et donc aux couples homosexuels.

Les opposants disent vouloir protéger les enfants ? C’est faux ! Les familles homoparentales existent déjà et les enfants ne sont aujourd’hui pas protégés par l’état actuel du droit qui ignore l’un des deux parents. Ouvrir le mariage et l’adoption aux couples homosexuels, c’est reconnaître la filiation et protéger tous les enfants en offrant à leur famille un cadre juridique protecteur.

Avec la mobilisation des anti « mariage pour tous », pour la première fois, c’est un mariage droite/extrême droite qui s’est établi dans la rue. Là où on se mobilise en général pour gagner ou défendre des droits, les adversaires au Mariage pour tous ont manifesté pour priver certains citoyens de l’accès aux mêmes droits que les autres.

Cette loi sur le mariage et l’adoption, c’est l’égalité des droits, la reconnaissance de l’ensemble des familles, la fin de nombreuses discriminations et un cadre juridique qui sécurise la vie quotidienne de milliers d’enfants et de parents ».

 

CONTRE

Fabienne Labrette-Ménager, secrétaire départementale de l’UMP

« La principale préoccupation des Français est l’emploi et la lutte contre le chômage. Le gouvernement Ayrault, a multiplié les actions destructrices en matière de revenus et d’emploi : augmentation des charges, refiscalisation des heures supplémentaires, fin de l’exonération des droits de succession, etc..

Les Français ne comprennent pas ses priorités. Ils attendent des mesures qui leur permettent de trouver des solutions à leurs problèmes quotidiens, emploi, pouvoir d’achat, logement, mobilité… Pendant ce temps-là, on nous présente un projet de loi « mariage pour tous » ! C’est une promesse de François Hollande, alors il faut la tenir absolument ! C’est un enjeu politique pour la majorité socialiste, et ses alliés, pas pour la majorité des Français. Avant de voter ce texte, interrogeons-nous sur la vie en couple et faisons une analyse de la situation matrimoniale et patrimoniale. Il faut faire évoluer les textes nous dit-on. Pourquoi pas ? Le Pacs a 12 ans, 90 0000 Pacs ont été signés dont 5 % par des couples de même sexe. Pourquoi ne pas faire une évaluation de cette loi et l’améliorer si nécessaire ? Y introduire plus de droits et notamment le sujet de la pension de réversion, en cas de décès du conjoint ? Sans oublier que la protection de l’enfant doit être au cœur du dispositif. Il serait intéressant également de se pencher sur le statut du « beau parent », c’est-à-dire celui qui vit avec le père ou la mère ainsi que la place des « grands-parents » dans la vie des enfants d’aujourd’hui. Les grands-parents sont les garants du patrimoine familial et de la filiation, ils jouent un rôle essentiel de stabilité et de sérénité pour les plus jeunes. La position de l’UMP est simple, nous souhaitons un référendum pour que les Français puissent se prononcer. Nous proposons une évolution du Pacs, mais nous souhaitons conserver le mariage pour les couples de sexe différents. Le mariage est une institution pour l’homme et la femme ». 

Commentaires (4)

Bon courage à M. Counil et M. Châble
Christian_du_72 mar, 29/01/2013 - 11:58

Pour moi l’extension du PACS, pourquoi pas ? Mais si c'est pour créer un mariage à l'identique... autant élargir le mariage et le PACS s'effacera de lui même. (pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer...)

La filiation des enfants sera d'autant plus renforcé... il faut juste expliquer aux enfants d'où ils viennent... La vérité étant la meilleur des choses à leur enseigner.

Au passage pour ma part je pense qu'il devrait être totalement impossible d'accoucher sous X et que l'enfant s'il en ressent le besoin devrait toujours pouvoir avoir accès à ses origines ( que se soit pour l'adoption, le don de sperme ou d'ovule)
Un enfant vie et se développe grâce à son entourage et à l'affection qu'on lui porte surement pas en fonction des choix sexuels de leurs parents...

Si l'UMP était de moins mauvaise foi, il verrai que le projet de loi ne parle que d'amour, d'égalité et de paix

effectivement
lgflgf jeu, 31/01/2013 - 11:36

En réponse à THANHDANHPHU - Le référendum.

avec des sondages en votre défaveur ! je la ramènerais pas trop moi en demandant un référendum...
je suis bien content d'être du bon côté de l'histoire, ça m'évite de dire des sottises !

référendum à notre avantage
lgflgf mar, 29/01/2013 - 12:36

En réponse à THANHDANHPHU - Le référendum.

63% des Français favorables au mariage homosexuel, 49% à l’adoption : légère remontée de l'opinion sur le sujet
Dernier sondage chez les cathos : 45% pour le mariage homo !
Le dernier référendum a eu lieu en mai sur un président et 60 propositions... voilà qu'il en tienne une...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.