Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Un emploi du temps adapté pour suivre les arts du cirque

0 09.05.2016 08:15
Laurent Tirel, proviseur du lycée polyvalent du Mans Sud, explique les spécificités de son établissement. Photo « Le Maine Libre », Yvon Loué

Laurent Tirel, proviseur du lycée polyvalent du Mans Sud, explique les spécificités de son établissement. Photo « Le Maine Libre », Yvon Loué

Laurent Tirel, proviseur du lycée Le Mans Sud, explique le concept d’emploi du temps adapté. L’occasion aussi de faire le point sur les autres formations de l’établissement.

« Le Maine Libre » : Le Lycée Le Mans Sud accueille des élèves en formation art du cirque ?

Laurent Tirel : Nous mettons tout en œuvre pour que les élèves puissent poursuivre leurs projets. Nous avons la formule « emploi du temps adapté », où ils finissent à 16 heures pour pouvoir ensuite aller s’entraîner à la Cité du cirque. Mais la formation n’est pas dispensée par le lycée, nous donnons juste la possibilité de pouvoir suivre un autre enseignement plus spécifique en parallèle. Nous faisons cela avec plusieurs partenaires, avec la Cité du cirque, mais aussi en sports équestres avec le Pôle européen du cheval.

Quels sont les critères pour avoir accès à un emploi du temps adapté ?

Il faut pouvoir en être capable. Tout le monde ne peut pas mener un projet en parallèle de sa scolarité, c’est pour cela que nous faisons une sélection sur dossier. Il faut avoir les compétences intellectuelles, mais aussi la capacité physique de suivre les entraînements le soir et de se dire qu’après la douche il y aura encore des devoirs à faire... 

Retrouvez l'intégralité de notre entretien du lundi dans "Le Maine Libre" de ce lundi 9 mai. A lire également en version numérique en cliquant ici

 

 

Comment valoriser ce projet dans leur cursus de lycéen ?
Il y a les options au bac où ils peuvent vraiment valoriser des compétences particulières développées hors du lycée. Tout le monde est gagnant, car ils peuvent mettre ça en avant à l’examen et attraper des points par ce biais. Il faut avoir la niaque parce que c’est une grosse charge de s’entraîner et de réussir ses études. Les professeurs ne font aucun traitement de faveur !
Vous êtes actuellement dans une démarche de diversification de vos partenaires pour les emplois du temps adaptés, pourquoi ?
À l’image de notre partenariat avec la Cité du cirque, nous cherchons effectivement à nous diversifier. Pour les arts du cirque, six élèves sont en classe emploi du temps adapté et en tout, 250 élèves bénéficient de cet aménagement. Nous cherchons à varier l’offre pour élargir notre public. Avec ce type de possibilités, nous pensions surtout attirer de nouveaux profils de Changé, et finalement, grâce à nos spécificités, nous réussissons à attirer des élèves qui étaient dans les collèges du centre-ville, c’est-à-dire dans des établissements privés. Ça booste notre mixité sociale. Avoir un public hétérogène est une véritable richesse pour les élèves. On est un lycée public et donc un établissement pour tous, et on a de plus en plus de très bons éléments qui sont attirés par nos parcours parfois originaux.
Y a-t-il des formations filière d’avenir plus méconnue au lycée Le Mans Sud ?
Oui, tout ce qui est formation industrielle. Il y a l’outillage, les élèves qui suivent cette formation seront ceux qui fabriqueront tout un tas de pièces, les coques de portable par exemple. Il y a aussi la plasturgie qui est assez demandée dans l’aéronautique. Tous ces domaines ouvrent sur des métiers porteurs d’emplois.
Des nouveautés pour la prochaine rentrée ?
Nous avons pas mal innové ces dernières années. Les nouvelles offres ont pas mal attiré, nous sommes passés de 1 550 élèves en 2011 à 1 800 en 2016. Il faut qu’on absorbe, qu’on gère la quantité sans négliger la qualité.
Le Mans, le 2 mai 2016. Laurent Tirel, proviseur du lycée polyvalent du Mans Sud, explique les spécificités de son établissement. Photo « Le Maine Libre », Yvon Loué

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.