Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Travaux du tram : semaine animée aux Jacobins

0 27.02.2013 15:15
Place des Jacobins, on devine nettement l’emprise réservée au tramway. En haut du tunnel, l’hêtre pourpre prépare sa transplantation. Avenue de Paderborn,  à côté la piscine Pierre de Coubertin les pelleteuses sont entrées en action.

Place des Jacobins, on devine nettement l’emprise réservée au tramway. En haut du tunnel, l’hêtre pourpre prépare sa transplantation. Avenue de Paderborn, à côté la piscine Pierre de Coubertin les pelleteuses sont entrées en action.

"Le Maine Libre"

En ce moment, le spectacle est aux Jacobins. À l’affiche ? Les travaux du tramway. Les engins de chantier ont investi la place des Jacobins. Leur mission : les travaux préparatoires  à la construction du futur parvis.

Dans environ huit mois, la place des Jacobins se sera fait oublier. Et avec elle, le stationnement en surface des véhicules.  En effet, sur cette future esplanade il ne sera plus possible de garer sa voiture. Après des décennies et des décennies de champs de voitures, une page de l’histoire des Jacobins se tourne définitivement.

L’autre « évènement » suivi de très près depuis le début de la semaine par de nombreux curieux, c’est la préparation du hêtre pourpre qui sera transplanté vendredi matin. 

20 tonnes de hêtre

Planté en 1992, en haut du tunnel Wilbur Wright, l’arbre sera transporté par une grue pour rejoindre son futur emplacement, face au théâtre Scarron, entre la ligne de tram et la trémie d’entrée du parking souterrain. C’est une entreprise spécialisée de l’Eure, Arbres Techniques et Paysages, installée à Fresne-l’Archevêque qui se charge de cette mission.

Lundi, le hêtre pourpre présentait une énorme motte de 4,5 m de diamètre sur 1,5 m de hauteur. L’entreprise la mettait sous « pression » en la consolidant avec des planches cerclées par des rubans d’acier.

« Lorsqu’elle sera préparée, nous passerons en dessous des câbles pour couper les dernières racines. Un peu comme un fil à couper le beurre », explique Bernard Blaise, gérant de l’entreprise.

Vendredi, les 20 tonnes de l’ensemble seront soulevées pour un voyage de quelques dizaines de mètres. Une opération délicate qui débutera dès 5 heures du matin. Enfin, en remontant un peu le chantier, avenue de Paderborn, c’est une autre séquence qui a débuté mardi : la déconstruction d’une partie du mur dans le prolongement de la piscine Pierre de Coubertin et la rue Montbarbet, pour permettre aux pelleteuses de grignoter quelque 1 000 m3 de terre du talus situé derrière ce mur. C’est là que sera construite l’une des deux sous-stations de redressement électrique de cette partie de la ligne de tram.

Didier FOUQUET

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.