Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Stéphane Le Foll a rencontré les agriculteurs en colère [VIDÉOS]

3 24.07.2015 21:41
Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll est venu discuter avec les agriculteurs sur le parvis de la préfecture du Mans.

Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll est venu discuter avec les agriculteurs sur le parvis de la préfecture du Mans.

Photo "Le Maine Libre"

Les agriculteurs sarthois avaient prévu de mener une action d'envergure, ce vendredi après-midi, et ils ont tenu parole. Au moins 150 tracteurs se sont rassemblés à partir de 15h30 sur le site du futur Leclerc de Bener, au Mans (revivez notre direct en cliquant ici).

+ Pour tout savoir sur la manifestation des agriculteurs, retrouvez ici notre dossier spécial

Vers 17h30, le cortège s'est déplacé vers la Préfecture, en centre-ville du Mans, dans l'espoir de pouvoir échanger avec le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll.

Pendant que certains agriculteurs faisaient une "halte" au Leclerc des Fontenelles (photo ci-dessus) et une autre au Auchan de La Chapelle-Saint-Aubin, les autres menaient une estrade (un plateau) devant la préfecture pour servir de tribune au ministre.

 

Vers 19h30, Stéphane Le Foll est sorti de la préfecture où il avait reçu une délégation d'agriculteurs, pour parler à la foule. Après avoir parlé des inquiétudes et des projets concernant le lait, le porc, la viande bovine ou le "manger français", il a rappelé qu'il était "là pour aider les agriculteurs", et les soutenir dans leurs actions : "C'est ça qui fait la capacité de négocier !"

 

Une prise de parole plutôt convaincante, comme le déclare le président des JA Sarthe David Bourdin :

 

Au terme de ce discours, les agriculteurs ont tenu parole en ne déversant pas de fumier en centre-ville. Ils sont repartis dans leurs exploitations en convoi, non sans oublier de faire quelques étapes, notamment à la Socamaine, qui regroupe les achats pour les grandes enseignes :

Pour tout savoir sur cette journée et la situation des agriculteurs au terme de cette semaine de tensions, rendez-vous dans "Le Maine Libre" de ce samedi 25 juillet. A lire également en version numérique en cliquant ici

Commentaires (3)

Blanchette et les sept mains
logjeuhan sam, 25/07/2015 - 20:37

Ce qui montre l'incoherence de ces actions est le desir de devenir agriculteur alors ,qu'on dit ne pouvoir y gagner sa vie .
Vous connaissez quelqu'un qui cree une entreprise sachant qu'elle est vouée à l'echec ? Qu'on arrete de verser des aides aux nouveaux exploitants pour fabriquer des pauvres.
Aujourd'hui les agriculteurs sont devenus des fonctionnaires des champs payés par le contribuable ,en impots et à la caisse ,deux fois.
A t'on eu la curiosite de comparer les taux de chomage et l'importance du cheptel par region ,là où les subventions sont allees à l'agriculture se trouve le niveau de chômage le plus élevé. Par departement ,c'est encore plus parlant.

J'ai besoin de quelques explications pour comprendre, aider moi
fifi72 sam, 25/07/2015 - 11:09

Comment un gouvernement, quel qui soit, peut-il imposer aux transformateurs et à la grandes distribution appartenant au secteur privé de revoir leurs marges pour une meilleur répartition ?.
Comment imposer aux consommateurs d’acheter français alors que la France est partie prenante du système libéral européen tant souhaité par la majorité des producteurs ainsi que leur principal syndicat Le FDSEA ?.
Pourquoi les agriculteurs français ne travaillent-ils pas toujours avec des engins fabriqués en France?
Comment maintenir les cours du lait après la suppression des quotas laitiers en Europe lorsque l'offre est supérieure à la demande, cette suppression validée en autre par le ministre de l'agriculture du précédent gouvernement et qui se permet de donner des leçons aujourd'hui?.
Pourquoi que les producteurs français de fruits font appel a des saisonniers marocains, espagnols et autres en ne respectant pas toujours le code du travail français.
Comment trouver des solutions françaises a une crise européenne alors que tout cela n’est rien d’autres que le résultat de la politique commune européenne où certains pays ne jouent pas avec les mêmes règles (ex: l’Allemagne et les entreprises de transformation de la viande qui utilisent des gens de l'est payés 30% du salaire allemand) ?.
Pourquoi le contribuable français devrait continuer a financer l’aide aux agriculteurs et laisser d’autres entreprises aller vers le dépôt de bilan ?.
Pourquoi que les producteurs qui privilégient la qualité à la quantité et qui respectent l’environnement sont moins concernés par ces difficultés ?.

Je compte sur mon ami "POLO la science" qui semble très sensibilisé par les problèmes agricoles mais aussi très actif dans le mouvement pour m'apporter quelques réponses a mes interrogations

TCHAO PANTIN ! Le Foll, la
Pandore ven, 24/07/2015 - 23:23

TCHAO PANTIN !

Le Foll, la marionnette du gouvernement : " c'est pas de notre faute, il faut prendre en compte bla bla ....)

Il avoue son impuissance, mais il continu, grassement payé, à jouer les pots de fleurs, tout en prenant les gens pour des imbéciles.

Encore un de plus qui ne nous laissera pas un souvenir mémorable !

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.