Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans L’évêque accusé d’avoir couvert Max de Guibert, soupçonné de pédophilie

0 20.03.2017 18:49
Mgr Le Saux, évêque du Mans, est mis en cause par Mediapart.

Mgr Le Saux, évêque du Mans, est mis en cause par Mediapart.

Photo archives "Le Maine Libre", Denis Lambert

Dans une enquête parue ce lundi, Mediapart dénombre, depuis les années soixante, 339 victimes présumées de 32 « prêtres, religieux ou laïcs, accusés d’abus sexuels sur mineurs ou majeurs ».

Selon le site d’information, les trois quarts de ces abus ont été couverts par 25 évêques, parmi lesquels Mgr Yves Le Saux.

C’est un des trois évêques du Mans soupçonnés d’avoir couvert le père Max de Guibert. Ce dernier, mis en examen pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs, était sorti de son silence début février dans « Le Maine Libre » pour clamer son innocence.

En partenariat avec Mediapart, l’émission Cash Investigation diffuse ce mardi, à 20 h 55, sur France 2, une émission sur le thème : « Pédophilie dans l’Église : le poids du silence. »

« Tant que la justice n'a pas rendu ses conclusions »,  l’évêque du Mans, Mgr Le Saux, s'en tient à ses déclarations de juin 2015, qui faisaient suite à l’incarcération de Max de Guibert : « C’est à la justice, en qui nous avons toute confiance, d’établir la vérité des faits. Qui, s’ils étaient avérés, seraient d’une extrême gravité pour ces jeunes, leurs familles et nous tous. Je mesure la légitime souffrance des communautés chrétiennes du diocèse, particulièrement celles où Monsieur l’abbé Max de Guibert a exercé son ministère durant cette période. […] Bien entendu, il faut laisser à la justice le temps de parvenir à ses conclusions. Sans préjuger de celles-ci, dans les circonstances actuelles, je suspends Monsieur l’abbé Max de Guibert de toute fonction liée à son ministère. […] Je tiens à dire avec force que devant la complexité de cette situation, il importe que toute la vérité soit faite, car seules comptent à mes yeux les éventuelles victimes. »

A lire dans nos éditions du Maine Libre ce mardi 21 mars

A lire également sur ordinateur, tablette et smartphone

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.