Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Dominique Le Mèner : "Situation explosive" à la prison des Croisettes

3 08.01.2013 11:47
Avec 650 détenus pour 401 places à la Maison d’Arrêt de Coulaines, "la surpopulation carcérale c’est maintenant", lance Dominique Le Mèner.

Avec 650 détenus pour 401 places à la Maison d’Arrêt de Coulaines, "la surpopulation carcérale c’est maintenant", lance Dominique Le Mèner.

Photo "Le Maine Libre", Olivier Blin

Avec 650 détenus pour 401 places à la Maison d’Arrêt de Coulaines, "la surpopulation carcérale c’est maintenant", lance Dominique Le Mèner, le député de l'UMP qui vient d'écrire au ministre de la Justice Christiane Taubira en lui demandant que "de nouveaux personnels soient affectés d’urgence dans cet établissement".

"En septembre 2011, j’avais interpellé le précédent Garde des sceaux pour une situation jugée déjà délicate avec 463 détenus incarcérés… mais il faut reconnaître que personne n’aurait imaginé que sous votre ministère on puisse atteindre un tel record, remarque le parlementaire de la Sarthe dans son courrier. S’ajoute à cette situation explosive, le transfert sans remplacement d’une douzaine de personnel au nouveau centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (Orne)."

Pour Dominique Le Mèner, il s'agit là d'une "situation sans précédent" qui "crée des conditions particulièrement dangereuses pour les personnels qui sont victimes d’agressions de plus en plus violentes, comme en témoignent plusieurs hospitalisations récentes".

Il ajoute que "le mélange en nombre des détenus de différentes origines - ceux pour qui c’est la première fois, les récidivistes, ceux en attente d’un jugement, les différences de pratiques religieuses – crée des conditions de détention indignes de notre démocratie, fort éloigné de la volonté affichée dans vos discours".

Commentaires (3)

Faire de la place
Pandore mar, 08/01/2013 - 16:45

- Une partie de retour dans leurs pays.

- Une autre partie travail obligatoire en prison ( construction de nouveaux locaux)
les frais à la charge de la famille

- Derniére partie travail civique obligatoire ( rentre chez eux le soir)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.