Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Rénovation urbaine : les quartiers manceaux oubliés par l'Etat

2 15.12.2014 21:00
Le quartier des Sablons a bénéficié du premier contrat de l’Anru.

Le quartier des Sablons a bénéficié du premier contrat de l’Anru.

Photo archives « Le Maine Libre", Hervé Petitbon

L'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a établi ce lundi une liste de 200 quartiers prioritaires en France, et une autre d'intérêt régional de 55 quartiers. Allonnes se trouve dans la liste d'intérêt national. En revanche, Le Mans et Coulaines ne se trouvent dans aucune des deux listes.

Le Mans métropole avait fait acte de candidature auprès de l'Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) pour trois de ses quartiers : Chaoué-Perrières à Allonnes, Bellevue-Coulaines, et Sablons-Bords de l'Huisne.

« C'était parfaitement logique qu'Allonnes soit sur la liste d'intérêt national. Mais je suis déçu pour les autres quartiers. Ils méritaient d'être sur la liste d'intérêt régional. Que ce soit les Sablons-Bords de l'Huisne ou Bellevue-Coulaines, ils étaient légitimes. Nous allons demander des explications sur cet oubli », commente à chaud le président de Le Mans métropole Jean-Claude Boulard.

À Allonnes, le maire Gilles Leproust ne cache pas sa joie « pour les habitants. Il y a une vraie satisfaction de pouvoir poursuivre l'évolution de la ville ».

Le programme « ANRU 2 » va pouvoir être mis en œuvre, avec deux axes majeurs : la refonte du centre commercial du Mail et l'ouverture du quartier Perrières. Sans oublier « des équipements collectifs, comme l'école Pasteur » et la nouvelle maison de retraite, le tout englobé dans un projet « cœur de ville ».

Commentaires (2)

Cette mesure confirme au
Pandore mar, 16/12/2014 - 13:06

Cette mesure confirme au moins une chose :

Les dires de Christophe Guilluy, qui affirmait que l'état arrose en priorité les banlieues, cela au détriment des territoires ruraux.

Maintenant c'est encore pire, l'état n'ayant plus d'argent, elle le réserve surtout au quartiers les plus chauds pour construire.

Paradoxalement, c'est là que se concentrent les incendies d'écoles, centres culturels, sportifs, etc !!!

Beaucoup disent que c'est de l'argent mal placé .

Cette mesure confirme au
Pandore mar, 16/12/2014 - 13:04

Cette mesure confirme au moins une chose :

Les dires de Christophe Guilluy, qui affirmait que l'état arrose en priorité les banlieues, cela au détriment des territoires ruraux.

Maintenant c'est encore pire, l'état n'ayant plus d'argent, elle le réserve surtout au quartiers les plus chauds pour construire.

Paradoxalement, c'est là que se concentrent les incendies d'écoles, centres culturels, sportifs, etc !!!

Beaucoup disent que c'est de l'argent mal placé .

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.