Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Renault : les élu-es EELV pour la suspension des aides régionales

1 01.06.2015 12:39
La direction de Renault a annoncé en avril dernier l'embauche de 47 personnes en CDI avant la fin de l'année 2015.

La direction de Renault a annoncé en avril dernier l'embauche de 47 personnes en CDI avant la fin de l'année 2015.

Photo "Le Maine Libre" Hervé Petitbon

En pré-campagne pour les élections régionales, les élus Europe Ecologie les Verts demandent la suppression des aides versées par la Région à Renault.

En 2012, la Région avait alloué 900 000 € au projet « Traverse profil fermé » de l'usine ACI du Mans, filiale du groupe Renault-Nissan. A cela s'ajoutait un apport de 450 000 € chacun du Mans Métropole et du Département de la Sarthe, soit un versement public total de 1,8 M€ pour un projet estimé à 8,9 M€.

Le groupe des élus EELV avait alors voté pour cette subvention, Renault s'engageant à créer 45 emplois en CDI.

« Or, 3 ans plus tard, il s'avère que Renault n'a pas respecté son contrat, aucun emploi n'ayant été créé, et ce alors même que la moitié des aides a déjà été versée par les 3 collectivités » annonce le groupe des élus EELV. « Dans ces conditions, le groupe écologiste appelle à la suspension du versement des aides restantes et s'est abstenu sur la prorogation de durée de programme proposé en session du Conseil régional ce jour ». « La situation n'est plus la même qu'en 2012, Renault n'a pas respecté son engagement, il est donc normal, ainsi que le préconise le contrat, que le versement des aides soit suspendu » explique Sophie Bringuy, vice-présidente du Conseil régional à l'Environnement, conseillère régionale sarthoise et chef de file des élus EELV pour les prochaines élections régionales.

« L'argent public doit servir l'intérêt général et bénéficier aux biens communs. Nous sommes favorables aux aides aux entreprises dans la mesure où elles bénéficient aux territoires et à leurs habitants, en termes d'emploi et de dynamique locale » ajoute Sophie Bringuy.

En avril dernier, Javier Bernaldez, directeur de Renault-Le Mans, avait annoncé l'embauche de 47 personnes en CDI « d'ici à la fin de l'année 2015 ».

Commentaires (1)

Carlos Ghosn,15 Millions d'euros en 2014
logjeuhan lun, 01/06/2015 - 15:04

Renault va tellement mal qu'il faut mettre la main à la poche pour lui payer son salaire :apres Varin,viré de chez Peugeot et qui grace à Tavares ,l'ex numero 2 de Renault, a pu s'offrir aux frais d'une entreprise en difficulté une jolie pecule de sortie ;la coupe est pleine.
Renault ,c'est en 2014 ,deux milliards d'euros de benefices ,de quoi pouvoir investir et payer les salaires .
Ghosn apres etre rentré en guerre et perdu la bataille contre son actionnaire l'Etat français fait le dos rond ;mais pour combien de temps ? il serait peut etre temps de reflechir à un remplaçant?
les "aides" doivent etre non seulement suspendues mais remboursees . Ce sont elles qui contribuent aux performances de l'entreprise donc au salaire de Ghosn .Cercle vicieux .
Nos elus reflechissent ils entre deux pauses?
Mauricette

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.