Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Régionales : Christophe Clergeau poursuit son tour de la région

1 26.05.2015 08:49
Christophe Clergeau, chef de file du PS pour les Régionales et Olivier Biencourt, chef de file en Sarthe.

Christophe Clergeau, chef de file du PS pour les Régionales et Olivier Biencourt, chef de file en Sarthe.

Christophe Clergeau, chef de file des socialistes pour les élections régionales dans les Pays de la Loire, a entamé il y a quelques semaines un tour de la région qu'il a baptisé « 100 jours pour oser ».

Il part à la rencontre des habitants dans chaque département et sur des thèmes très divers : agriculture, entreprise, jeunesse, transports...

Samedi, il était au Mans pour rencontrer des jeunes et des responsables associatifs des quartiers sud du Mans.

Cet exercice de démocratie participative mené par l'actuel 1er vice-président de la région, successeur désigné de Jacques Auxiette pour les élections de décembre, devrait alimenter le projet socialiste qui sera présenté après l'été.

« Je veux mener la campagne pour les régionales comme une campagne pour les municipales. Il s'agit d'une opération de refondation d'un projet politique. Il y aura le choix ainsi entre ceux qui en feront un enjeu national et nous qui proposerons un vrai projet » explique Christophe Clergeau.

« Ce n'est pas seul dans un bureau que l'on échange et que l'on partage des idées ». Face à la candidature d'EELV, menée par la Sarthoise Sophie Bringuy, Christophe Clergeau dit la « regretter et la respecter » rappelant au passage que Sophie Bringuy, vice-président du conseil régional, « porte le bilan commun de ce mandat qui constitue un socle ».

Sans surprise, les mots sont plus durs à l'encontre du candidat UMP, Bruno Retailleau, par ailleurs président du groupe UMP au Sénat, qui se voit accuser de représenter « une radicalisation de la droite » et d'illustrer le cumul de mandats.

La méthode de désignation des chefs de file de l'UMP est une autre occasion de fustiger son principal adversaire à droite. « Nous, nous allons décider par un vote des militants les candidats le 28 mai. C'est transparent. M. Retailleau a désigné les candidats dans les cinq départements. Jusqu'où ira-t-il pour la constitution des listes ? »

Commentaires (1)

réagir à Karamanli family?
forhand dim, 31/05/2015 - 11:36

Comment se fait il qu'il soit impossible de réagir à Karamanli Family mais qu'il soit possible de poster une réaction ici !
Madame a horreur des critiques et fifille aussi ?

Je voulais juste dire :
Entrer en politique comme en entre dans une administration. C'est surement que la place est vraiment trop bonne !
C'est tout ce que les français rejettent !

Parti socialiste "tout n'est pas rose"?!?! Je crois que c'est ce qu'on appelle un "euphémisme". Je ne comprends même pas qu'on puisse se vanter d'être socialiste!

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.