Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Levothyrox : « J'étais très inquiet »

0 08.09.2017 06:33
  • James Babin, 56 ans, présente des symptômes très perturbants depuis trois ou quatre mois. Photo « Le Maine Libre »





  • James Babin, 56 ans, présente des symptômes très perturbants depuis trois ou quatre mois. Photo « Le Maine Libre »


Comme de nombreux patients en France, James souffre d’effets indésirables liés, semble-t-il, au changement de formule du Levothyrox. Il raconte son quotidien.

James Babin, un Manceau de 56 ans, prend du Levothyrox depuis trois ans.

Jusqu'à il y a quelques mois, il supportait bien ce traitement quand il a commencé à présenter des symptômes inhabituels et gênants.

Une grande fatigue et des absences

"Je prends du Levothyrox depuis 3 ans car les médecins ont découvert des nodules au niveau de la glande thyroïde qui fonctionne mal. Je prends un comprimé chaque matin. Tout allait bien puis il y a trois ou quatre mois ça s’est mis à se dégrader. Mes jambes ont d’abord commencé à gonfler. J’ai cru que j’avais un œdème. Mon cou aussi s’est mis à gonfler. Actuellement, je souffre de maux de tête plusieurs fois par jour. Ils ne durent pas très longtemps mais ils sont intenses. Je suis obligé de prendre un antidouleur."

Son témoignage et plus d'informations à lire dans "Le Maine Libre" ce vendredi 8 septembre

A lire en version numérique en cliquant ici.




Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.