Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Les oubliés de la rue Nationale

3 08.10.2013 12:21
Les membres des deux familles devant le restaurant Le Hong-Kong et le... nouvel immeuble.

Les membres des deux familles devant le restaurant Le Hong-Kong et le... nouvel immeuble.

Photo "Le Maine Libre"

Il y a un an, rue Nationale, le chantier de construction d’un immeuble avait provoqué l’effondrement partiel d’une maison mitoyenne. Fort heureusement, le 11 octobre 2012, aucune personne n’avait été blessée, mais onze personnes avaient dû être relogées.

Parmi elles, la famille de Charles Élie Ter, locataire exploitant du restaurant chinois et vietnamien « Le Hong Kong », situé au 86 de cette même rue, dont l’établissement avait également eu à subir les effets de l’effondrement.

À tel point que, le lendemain, la mairie du Mans prenait un arrêté de péril en la demeure pour le 84 et le 86. En clair, plus question d’habiter ces deux immeubles de la rue Nationale.

Pour Charles Élie Ter, sa femme et leurs quatre enfants de 15, 13, 12 et 3 ans, il y a comme un goût d’injustice.

« On se sent totalement oubliés », lâche-t-il, les yeux humides. Le sourire courtois cache une profonde détresse. Et pour cause. Il se retrouve la principale victime d’une situation où, le moins que l’on puisse dire, le cœur et la solidarité sont aux abonnés absents. Aujourd’hui, il ne peut plus exploiter son restaurant qui constituait son unique source de revenu...

Découvrez son témoignage dans "Le Maine Libre" de ce mardi 8 octobre.

Commentaires (3)

A PHU
Pandore mar, 08/10/2013 - 20:36

Voyons Phu !

Vous n'avez rien compris, en France :

Les handicapés, qu' ils se débrouillent .
Les retraités avec 500 E / mois qu'ils aillent faire les poubelles !

les étudiants qui ne peuvent manger,se loger et soigner correctement , bôf, un peu d'amour et d'eau fraîche .

Depuis 40 ans la nouvelle idéologie, c'est aider d'abord l'autre : l'étranger, celui qui est différent de nous .

Parce que nous les Français, nous sommes des : méchants colonisateurs, exterminateurs, racistes, et bla bla ....
Il faut donc se racheter, s'agenouiller, se flageller et demander pardon au monde entier .

Nos anciens qui ont relevés ce pays , certains crèvent en silence dans la misère, mais cela les bobos de gauche ne veulent pas le voir.
La misère chez les bouseux , à la campagne ? c'est ou la campagne ?

Bref, les vannes continuent à distribuer de l'argent en tout sens, la dette se creuse, ce n'est pas grave, se seront nos enfants qui en seront les pigeons !

Volonté
Pandore mar, 08/10/2013 - 12:37

Que le conseil municipal arréte la construction de l'immeuble neuf .

Les promoteurs ( responsables ) vont vite trouver une solution pour dédommager ces gens.

Mais pour cela il faut de la volonté et des c....... de la part de la mairie .

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.