Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Les motards des CRS primés en fonction du nombre de verbalisations ?

1 17.07.2015 17:42
Selon « Auto Plus » les motards CRS du Mans seraient les 3e à verbaliser le plus.

Selon « Auto Plus » les motards CRS du Mans seraient les 3e à verbaliser le plus.

Photo archives "CO"

Le magazine automobile « Auto Plus » révèle dans son édition de ce vendredi 17 juillet l’existence d’un classement des unités de CRS et de motards en fonction du nombre de verbalisations.

Selon l'hebdomadaire spécialisé, un document "émanant du sommet de la police nationale" classe les motards des CRS du Mans à la troisième position du classement, derrière leurs collègues de Pau et de Reims.

Chez les CRS, les unités d'Ile-de-France Nord et Ile-de-France Ouest arrivent en tête du classement, établi du 1er juin 2014 au 31 mai 2015.

Toujours selon Auto Plus, les deux premières compagnies de CRS se verraient attribuer des primes annuelles de 600 € par agent du service, quel que soit leur grade. Le classement de ce document officiel serait très détaillé, en distinguant les infractions avec ou sans perte de point(s), les délits et la vitesse.

La police dément

Ces informations publiées par l'hebdomadaire ont été démenties ce vendredi par la police. La Direction générale de la police nationale (DGPN) a démenti "toute politique du chiffre" dans un communiqué, expliquant qu'il s'agit d'"une évaluation de leur performance dans ce qui est le coeur de leur métier : la sécurité des usagers de la route". 

Le classement, établi d'après un document provenant "du sommet de la police", concerne les neuf compagnies autoroutières CRS et les 22 unités de motards chargés d'assurer la police de la route.

Auto Plus, de son côté, dénonce une "politique de quotas de PV. (...) Cette prime de motivation est malsaine à plusieurs titres. D'abord, parce qu'elle prouve que la politique du chiffre perdure. Ensuite, parce qu'elle pousse les policiers à subir des pressions de leur hiérarchie (et de leurs collègues ?), ce qui remet en cause leur capacité de discernement, l'élément fondamental pour l'acceptabilité de la sanction", poursuit Auto Plus. 

"Enfin, cela montre que les automobilistes ne sont pas traités de la même manière partout en France. Choquant !", conclut le journal, qui évoque "un risque d'être verbalisé allant du simple au double" à travers la France.

Selon la DGPN, l'évaluation des unités routières des CRS "prend en compte les paramètres correspondant à leur mission : accidentologie, formation mais aussi constatation et répression des infractions les plus graves et les plus accidentogènes liées principalement à l'alcool, aux stupéfiants ou aux grands excès de vitesse".

"La répression privilégiée"

"C'est toujours la politique du chiffre qui prime, avec les méfaits que ça engendre : la répression est privilégiée sur la prévention", réagit le secrétaire général du syndicat UNSA Police, Philippe Capon, dans l'hebdomadaire.

"Le PV est ainsi devenu l'un des critères importants de notation et d'évolution de carrière du fonctionnaire. Tout est fait pour faciliter la verbalisation rapide avec le PV à la volée et la généralisation du PV électronique. L'automobiliste ne sait plus pourquoi il est verbalisé, il ne peut pas bien se défendre. Les contentieux augmentent fortement. Cette méthode n'améliore évidemment pas les relations avec la population, elle modifie le comportement des usagers, les pousse à se soustraire au contrôle", ajoute-t-il.

Avec AFP

Commentaires (1)

Secret de Polichinel.
Gillot du Loir sam, 18/07/2015 - 15:46

Auto Plus enfonce des portes ouvertes. Il y a longtemps que l'on sait que les forces de police et de gendarmerie ont le devoir de résultats. C'est notre Président précédent qui a lancé le processus.
Il n'a pas fait que des bonnes choses.
Ce journal était à cours d'inspiration, il fallait un sujet qui fasse vendre du papier. C'est les vacances. Ils se sont un peu ridiculisés.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.