Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Les Jeunes agriculteurs débarquent chez Stéphane Le Foll [Vidéo]

3 21.02.2016 20:41
  • Les agriculteurs ont interpellé le ministre de l'agriculture devant chez lui. Photo "Le Maine Libre"


  • Stéphane Le Foll a échangé pendant plus d'une heure avec les Jeunes agriculteurs. Photo "Le Maine Libre"


  • Stéphane Le Foll a échangé pendant plus d'une heure avec les Jeunes agriculteurs. Photo "Le Maine Libre"


  • Les agriculteurs ne sont pas venus les mains vides. Photo "Le Maine Libre"


  • Les agriculteurs ne sont pas venus les mains vides. Photo "Le Maine Libre"


Une trentaine de membres des Jeunes agriculteurs de la Sarthe ont débarqué ce dimanche soir vers 19h30 au domicile manceau de Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture.

Arrivés avec une petite dizaine de tracteurs, certains avec des remorques contenant des pneus, les agriculteurs ont tendu une bâche sur la haie du jardin du ministre portant l'inscription suivante : « Nous sommes comme nos vaches : sur la paille ». Un cercueil sur lequel est écrit « Mort pour la France » a aussi été installé sur la haie du jardin.

Stéphane Le Foll est sorti à la rencontre des agriculteurs pour entamer une discussion avec eux.

 

Les policiers ainsi que la préfète se sont rapidement rendus sur place. La circulation a été coupée dans le quartier.

Après 1h15 de discussion à batons rompus avec les agricuteurs, le ministre est rentré chez lui à 20h45. Les manifestants, qui avaient prévu les casse-croûte, mangent sur place.

Plus d'informations dans nos éditions du "Maine Libre" datées de ce lundi 22 février.
A lire également sur ordinateur, tablette et smartphone 

Commentaires (3)

Si on faisait ça aux agriculteurs
juju lun, 22/02/2016 - 19:41

C'est à coups de carabine qu'ils nous recevrait.
Pour qui se prennent-ils ces gosses gâtés?
Vous avez eu la grande chance d'avoir face à vous quelqu'un qui a ,malgré l'affront que vous lui avez fait, pris le temps de vous écouter. Jean Yves Le Drian, lui, a envoyé la police, et c'est vraiment ce que vous méritiez;
Vous n'avez plus rien, jeunes hommes mais vous avez la vie devant vous, alors si vous avez deux neurones ,et ça ne se voit pas, vous regardez autour de vous et vous voyez un maximum de chômeurs, de salariés précaires, et vous réfléchissez deux secondes.
Qu'est-ce qui marche en agriculture? Les bios, ceux qui font du vrai bio.
Vos animaux vous donnent leur lait, ils vous donnent leurs petits,ils vous donnent leurs vies, alors respectez-les au lieu de les gaver de poisons, de les utiliser jusqu'à ce que mort s'en suive. Vous allez nous dégôuter définitivement de la viande à force d'épandre vos saloperies dans les champs, de tuer les consommateurs à petits feux, d'empoisonner notre eau.
Est-ce qu'elle se renouvelle notre eau? Est-ce qu'elle se dépollue toute seule?
Qu'avez-vous fait de la terre qui a été offerte par vos grands parents? et par tout ceux qui l'ont choyés pour vous?
Que pensent-ils de vous aujourd'hui les anciens quand ils vous voient exiger de l'argent des chômeurs et des salariés précaires pour maltraiter la terre et l'eau et vos bêtes?
Ils pensent que vous vous maltraitez vous-même et c'est triste à voire.
Alors les p'tits gars vous arrêtez vos conneries, vous relevez vos manches et vous vous mettez au boulot pour vous former et réapprendre le métier de paysan celui qui vit du pays.
Vous faites de la vraie qualité, du vrai bio, de la vraie valeur.

On apprend que notre ministre
Orwellement vôtre dim, 21/02/2016 - 23:12

On apprend que notre ministre de l'agriculture, monte à Bruxelles, uniquement lors des crises, pour quémander des subventions, et qu'il se fait renvoyer dans les cordes !

Hé oui, ses confrères européens, eux, font preuve d'assiduités. Ils se connaissent entre eux, et surtout se font connaitre .
Bref, ils sont constamment présent avec leurs dossiers, là ou se trouve le pouvoir et l'argent .

Bon, ne parlons même pas de TAFTA, de ses négociations en anglais, et qui doivent rester secrètes ...
( enfin pas pour les Américains )
En résumé comment se faire entuber dans le silence le plus total, avec la complicité du gouvernement .

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.