Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Les « futurs Dupond-Moretti » ont fait le show [Vidéo]

0 08.04.2017 07:12
  • Photo "Le Maine Libre", Yvon Loué

    Ségolène Touin défend « Désiré Dranlu », une version 2017 du tueur en série Landru.

  • Photo "Le Maine Libre", Yvon Loué

    La salle d'assises était remplie d'étudiants en droit.

  • Photo "Le Maine Libre", Yvon Loué

    Les étudiants étaient par binômes, ici, des représentants du ministère public.

  • Photo "Le Maine Libre", Yvon Loué

    Un bon entraînement pour Marceau Perdereau, qui souhaite devenir avocat pénaliste.

  • Photo "Le Maine Libre", Yvon Loué

    Dans ce concours, de grandes affaires (les sœurs Papin, l’affaire Festina…) ont été transposées en 2017.

Il y a ceux qui bafouillent et qui s’accrochent à leurs notes. Et il y a les autres, qui tonnent puis parlent doucement, qui occupent l’espace, s’adressent à tous et à chacun, ravis des effets de manche permis par cette robe d’avocat qu’ils sont autorisés à porter.

Ces étudiants en droit ont accroché l’auditoire, ce vendredi, dans la salle des assises où était organisé le concours de plaidoiries.

« Je suis sûre que je vais avoir le plaisir d’écouter les futurs Dupond-Moretti », se réjouissait, en guise d’introduction, le bâtonnier, Élisabeth Rollin.

Le bagout compte autant, voire plus, que les arguments juridiques dans ce concours où de grandes affaires (les sœurs Papin, l’affaire Festina…) ont été transposées en 2017. Les étudiants ont enchaîné les piques et traits d’humour, déclenchant l’hilarité du public.

Aperçu de ce concours avec Marceau Perdereau, étudiant en droit :

Plus d’informations dans « Le Maine Libre » ce samedi 8 avril.

A lire également sur ordinateur, tablette et smartphone

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.