Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Les défenseurs des arbres des Jacobins restent mobilisés

3 11.08.2012 11:33
Le projet initial de révision de la place des Jacobins voyait la suppression de tous les arbres situés en haut du tunnel.

Le projet initial de révision de la place des Jacobins voyait la suppression de tous les arbres situés en haut du tunnel.

Si l’abattage prévu des arbres en haut du tunnel Wilbur Wright au Mans a été suspendu ce vendredi par la mairie devant le mouvement de contestation important d’une partie de la population, des opposants à cet abattage ont décidé de poursuivre leur action.

Ne se contentant pas d'un report de chantier, ils lancent une nouvelle pétition pour réclamer la tenue de réunions publiques et une concertation avec la population.

Certains "anti-abattages" envisagent également une petite manifestation lundi matin au pied des arbres concernés, afin de montrer leur détermination.

Rappelons que 17 arbres devaient être abattus pour permettre une nouvelle urbanisation des lieux, dans le cadre des travaux de la 2e ligne de tram et de la révision globale de la place des Jacobins.

Commentaires (3)

Jusqu'où ira-t-il?
Roger Noiseau (non vérifié) dim, 12/08/2012 - 22:05

Jusqu’où ira M. Boulard, maire du Mans, assisté de sa majorité d’élus béats ?
Après avoir abattu les 59 platanes de Zola, gélifié la place de la République et les esplanades des gares Nord et Sud, après y avoir implanté des arbres en pots (sic), après avoir mis l’espace public des Jacobins à la disposition de la multinationale Pathé, détruisant au passage encore une centaine d’arbres, après avoir abattu ceux de l’avenue de Paderborn, il s’attaque aujourd’hui aux arbres de la place du Jet d’Eau.
Plus de 4 000 signatures ont permis de surseoir à l’exécution. (« On sait qu’ils sont pas tous Manceaux », remarque M. Ollivier, élu Vert représentant le maire. Ben oui, Monsieur, vous ignoriez que d’autres personnes s’intéressent à notre ville.)
L’ineffable M. Ollivier admet du bout des lèvres « qu’on a fait peut-être un petit problème de communication. » C’est l’habitude sous le règne de M. Boulard.
Il dit encore : « On s’est prononcé non pas sur un problème d’arbres, mais sur un problème global d’urbanisme. » L’aveu : en effet, les élus Verts ne se sont jamais préoccupés des arbres.
Attention : Rien n’est acquis. En septembre, ils vont remettre ça. Ils n’ont pas l’intention de lâcher. Maintenons la pression. N’acceptons aucun compromis.
(Lisez : Le cœur d’une ville… hélas ! de Jean-Marc Sérékian –Editions Le passager clandestin. – A propos de Tours et des méfaits des Bouygues, Véolia, Vinci, Eiffage à qui les maires bradent nos villes.)
Roger Noiseau, Le Mans

circulez ya rien à voir
mauricette (non vérifié) lun, 13/08/2012 - 01:28

En réponse à Roger Noiseau - Jusqu'où ira-t-il?

j'ai fremi en ecoutant le discours de cet adjoint "vert" , le "pas tous manceaux",une sorte du droit du sol ,consternant. il aurait dû ajouter ceux qui vont bientot partir,j'en fais partie.Mais on ne se reconnait plus dans cette ville.Elle a été massacrée comme si son histoire ne signifiait rien :
,on voit bien à travers les affaires qui se succedent qu'il n'y a plus personne à la barre. on l'a bien vu lors de l'affaire du Mans FC qui voit 55ha partir pour une bouchee de pain dans l'escarcelle de quelques affairistes,prime à l'incompétence . la vente de ces terrains auraient pu servir un jour à financer les emprunts du MMARENA qui vont tomber pendant trente ans ,un MMArena qui n'apportera pas non plus les recettes fiscales prévues.
Alors etait il utile de se lancer dans des travaux pharaoniques qui vont plomber le developpement utile de cette ville et les impots des manceaux pendant des décennies?
Derriere l'affaire de ces arbres,c'est toute la gestion humaine de cette ville qui est remise en cause ,un veritable deficit démocratique.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.