Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Le vieux marronnier de la place des Jacobins a été abattu [VIDÉO]

3 28.05.2015 14:16
Voir la vidéo

Le marronnier de la place des Jacobins, au Mans, a été abattu ce jeudi matin. En tout début d'après-midi il ne restait plus, à son emplacement, qu'un tas de branches coupées que les employés de l'entreprise d'élagage se chargeaient de ramasser.

vieux marronnier de la place des Jacobins a été abattu

Cet arbre, haut de 25 mètres, avait été le 11 mai dernier au centre d'une polémique. Alors que son abattage avait été programmé pour ce jour-là, un membre de l'association Patrimoine environnemental menacé (Pem) s'était harnaché à l'arbre pour contester cette action.

Le défenseur des arbres avait obtenu un répit pour le marronnier, puisqu'un huissier était venu constater le blocage de la zone d'intervention. Un répit de seulement 17 jours puisque l'arbre, aujourd'hui, n'est plus.

Pour rappel, l'abattage du marronnier avait été ordonné par la mairie afin de sécuriser les lieux. L'arbre, considéré comme abîmé et ayant une prise au vent trop forte, pouvait présenter un risque pour les passants.

Des raisons contestées par la présidente de Pem, Michèle Miant. Selon elle, « on abat de grands arbres en pleine maturité pour faire de la ville un lieu aseptisé ».

Si elle reconnaît que les travaux effectués autour du marronnier l'ont « fragilisé », elle estime que l'expertise de l'agent de l'ONF, qui confirme la fragilité de l'arbre, a été « influencée par la mairie ».

 

 


Commentaires (3)

La ville qui n'aime pas les oiseaux
logjeuhan jeu, 28/05/2015 - 18:56

Ce maronnier faisait partie de notre histoire ,et il chantait .A chaque arbre abattu dans cette ville ce sont des oiseux qu'on chasse . Desormais ,ils balanceront leurs dejections sur la place senatoriale.
J'en veux particulierement aux ecolos qui ont appuyé la candidature de Boulard aux municipales alors qu'ils savaient pertinemment de quoi le bonhomme est capable.
Quant à l'expertise faite par l'ONF dont notre conseiller municipal -ministre encore pour deux ans est le tuteur elle pouvait faire l'objet d'une contre expertise ,les indemnites de conseiller municipal,c'est pas uniquement pour aller bronzer aux Açores .
Il est vrai aussi qu'on pouvait sans trop de frais ,en tout cas moins que le coût d'une expertise bidon ,lui donner une seconde chance. Il parait que le viagra releve les vieilles feuilles.
Ce n'est qu'un arbre ,mais il en avait vu des choses ,des discours du cardinal Petansoie ,à la visite du general de Gaulle . j'imagine Malraux en train de declamer "toi l'arbre ..." ..
c'est con pour les oiseaux , mais chacun sait qu'ils ne votent pas ,ils ont bien raison .
Mauricette

la peur des grands abres
1alain jeu, 28/05/2015 - 17:40

Qui font de l'ombre, à qui?
la peur d'être "envahi".
La peur de la nature avec ce qu'elle représente de "sauvage" de non maîtrisable.
le souvenir du gibet aussi, l'arbre qui accuse et qui juge dans ce cas-là, de quoi?
Mais surtout la peur des racines surtout lorsqu'elle sont anciennes, et qu'elles sont reniées.
On le voit dans tous les frêles arbustes ornementaux qui sont plantés en série de-ci de-là pour faire "verdure" genre salade de supermarché:-) tiens! ça faisait longtemps;-)

Arbre fragilisée ? Je connais
Pandore jeu, 28/05/2015 - 14:30

Arbre fragilisée ?

Je connais certaines villes " qui emplâtrent " littéralement leurs arbres, parce que les troncs sont complétement creux, bouffées par la pourriture. Malgré cela, ces arbres, vivent encore des décennies. Sur la vidéo, on constate que ce n'est pas le cas, on voit un tronc sain, vigoureux.

Trop de prise au vent ? les élagueurs savent y faire !

Bon, cela n'est pas dramatique, mais on se pose des questions.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.