Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Le mountainboard électrique, une nouvelle façon de glisser [VIDÉO]

3 01.07.2014 06:12
  • Une planche comme celle de Mickaël coûte 1 100 euros. Photo "Le Maine Libre" Hervé Petitbon


  • Devenu ambassadeur de ce nouveau sport de glisse, Mickaël Corvaisier veut organiser un rassemblement national au Mans. Photo « Le Maine Libre » Hervé Petitbon


Le Manceau Mickaël Corvaisier est un des rares utilisateurs du Mountainboard électrique en France.

Si vous avez déjà eu l’impression de croiser dans le centre-ville du Mans Marty MacFly sur son skate volant - l’overboard pour les puristes - vous n’avez pas rêvé, ou presque.

« C’est vrai que ça a un petit côté "Retour vers le futur 2" », reconnaît le Manceau Mickaël Corvaisier, un des rares utilisateurs du Mountainboard électrique en France. « La mountainboard électrique est ce qui se rapproche le plus de l’overboard, qui reste le rêve ultime des riders. »

On connaissait le Mountainboard, planche tractée par le vent avec un cerf-volant, voilà le mountainboard électrique, sorte de gros skate tout terrain tracté par des moteurs et aujourd’hui pratiqué par seulement 300 riders français, dont le Manceau Mickaël Corvaisier, 34 ans.

À mi-chemin entre le snowboard et le skateboard, la mountainboard électrique - autrement appelée « Willozboard » - ressemble à une voiture légo géante.

Quatre roues tout-terrain, une planche de skate et de moteurs capable de faire passer la board « de 0 à 40 kM/h en quatre secondes ».
 


Vitesse de pointe ? « 80 km/h. J’ai réglé mes moteurs à 50 % de leur puissance et je fais du 40 km/h. Ça me suffit largement en ville. » Mais la sécurité n’est pas négligée : « On ne roule jamais sans casque, coudières et genouillères. »

La Mountainboard peut tenir quatorze kilomètres en autonomie. « La batterie se recharge simplement sur n’importe quelle prise électrique. »

Question maniabilité, le rider tient à la main une télécommande d’aéromodélisme qui lui permet d’accélérer et de freiner. « Pour tourner, c’est le même principe qu’avec le skateboard. On dirige la board avec la répartition du poids. »

Un peu plus compliqué tout de même au début. « On a les pieds harnachés sur la planche comme sur un snowboard. Au départ, il faut vraiment s’y faire. La manette est aussi très sensible donc oui, on tombe souvent. »

Quant au prix, comptez environ 1 100 euros pour un kit à commander sur le site et à assembler. « C’est un peu cher, mais c’est vraiment un investissement que je ne regrette pas ! »

Avec un rêve un peu fou, « voir un jour naître les 24 Heures du Mans de mountainboard électrique. Ou tout du moins, faire un tour de circuit Bugatti sur la mountainboard avec mes potes riders. Ça, ce serait vraiment le pied ! »

Mathilde BELAUD

willozboard.jimdo.com

 

Commentaires (3)

A Forhand
Pandore mar, 01/07/2014 - 12:41

Je suis d'accord avec vous :

Si cela se développe sans un encadrement législatif, comme pour les "mini motos" il y aura des drames .

Quand à la clarté de cet article, n'en demandons pas trop à la rédactrice :

Elle semble ignorer la loi Toubon, et rajoute un lien publicitaire en fin de texte !

Peut être au moins, saura t'elle me censurer ?

et sur les trottoirs aussi ?
forhand mar, 01/07/2014 - 11:55

Poussez un peu vos raisonnements. Cette démonstration est faite sur la route.
Est ce la partie des voies de circulation où cet engin est supposé circuler?
Peut il circuler sur les trottoirs?
Peut il emprunter les chemins réservés aux piétons ou cyclistes comme le font les quads actuellement?
Ca manque de clarté tout ça !

Bravo !!!
Pandore mar, 01/07/2014 - 07:31

On peut trouver 23 mots d'origines anglaise dans cet article !
Bien malin le lecteur qui connait la signification exact de chaque mot .

Allons faisons preuve d'un peu d'imagination, ou tout simplement d'un peu de courage pour traduire !

"Mountain" c'est bien montagne en Français ?

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.