Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans « Le 2 juillet, je ne pourrai plus me rendre au travail en train »

1 07.04.2017 18:16
L'impact des nouveaux horaires sur la vie quotidienne des usagers est multiple.

L'impact des nouveaux horaires sur la vie quotidienne des usagers est multiple.

Le collectif des voyageurs du TER 21 s'est rendu à la rencontre des usagers du train de 17 h 22 en direction d'Angers, sur le quai de la gare du Mans, ce vendredi.

Composé d'une dizaine de membres actifs résidant à La Suze, Voivres et Noyen, ils protestent contre le décalage et la suppression des horaires des trains entre Le Mans et Angers, dans le cadre du cadencement des trains qui sera mis en place le 2 juillet.

Plusieurs élus des communes concernées par ces changements sont venus apporter leur soutien. Comme Emmanuel Franco, président de la communauté de communes du Val de Sarthe, basée à La Suze. « Nous sommes là pour maintenir la pression sur la Région et la SNCF », explique ce dernier. « Nous voulons montrer que les difficultés ne concernent pas juste une dizaine de personnes mais un ensemble d'usagers », indique Angélique Serus, la porte-parole du collectif.

« Le 2 juillet, je ne pourrai plus prendre le train car les nouveaux horaires ne correspondent pas à ceux de mon travail en centre-ville du Mans, s'exaspère Florence, habitante de Noyen, usagère du Le Mans-Angers depuis quinze ans. Je devrai donc utiliser ma voiture. Au niveau écologique, c'est lamentable. Mais je crains surtout la fatigue »

Prochaine action : le collectif organise un pique-nique en gare du Mans le vendredi 28 avril, à partir de midi. Renseignements sur la page Facebook du « Collectif des voyageurs TER de la ligne 21 ».

Commentaires (1)

les pages du maine Libre sont couvertes d'AVP
gugus.gus10 sam, 08/04/2017 - 11:55

accidents de la routes dont on n'aperçoit qu'un aspect
le pire est après, familles en difficulté, vies bouleversées
Un accident de la route est toujours un traumatisme durable
La voie ferrée, notamment le TER, est une alternative non ou peu polluante, bien moins dangereuse et coûteuse que la voiture
Elle va vraiment dans le sens de l'intérêt général

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.