Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Ils disent non à Ikea [Vidéo]

5 17.10.2014 13:00
Présent à Nantes et à Tours, Ikea doit s’installer sur la zone de Bener en 2017. Photo archives « PO », Nathalie Bourreau

Présent à Nantes et à Tours, Ikea doit s’installer sur la zone de Bener en 2017. Photo archives « PO », Nathalie Bourreau

L’arrivée au Mans du spécialiste de l’ameublement ne fait pas plaisir à tout le monde. Les écologistes et une militante UMP, Anne Beauchef, montent au créneau.

Ils sont nombreux les fans d’Ikea qui se réjouissent de l’arrivée du géant suédois de l’ameublement au Mans en 2017.

Pour autant, d’aucuns vont à contre-courant de cet enthousiasme et, sans critiquer la marque en elle-même, dénoncent la multiplication anarchique des surfaces commerciales sur l’agglomération mancelle.

« L’un mangera l’autre »

Par la voix de Catherine Gouhier, vice-présidente de Le Mans Métropole en charge de l’urbanisme, le groupe des élus écologistes remet en cause la pertinence de cette arrivée sur la zone de Bener, alors que les friches commerciales ne manquent pas sur Le Mans.

« Depuis longtemps, les écologistes s’interrogent sur la pertinence de l’installation d’un Ikea sur la ville du Mans », commence Catherine Gouhier qui met l’accent sur la saturation du marché de l’ameublement et la fermeture prochaine de deux enseignes de l’agglomération, à savoir Fly et Atlas.

Et l’élue de s’interroger : « à quel prix faut-il continuer puisqu’on peut penser qu’à un moment donné, l’un mangera l’autre, l’un deviendra maître du marché et imposera ses prix. Ce sera la fin de la diversité, de la diversité de la qualité, de la diversité de l’offre, de la diversité des prix ; avec le grand danger de voir aussi des gens embauchés précédemment redevenir au chômage. » 



Plus d'informations dans nos éditions du "Maine Libre" de ce vendredi 17 octobre.
A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

Commentaires (5)

De quel droit cette élue se
ingridanthony dim, 26/10/2014 - 09:51

De quel droit cette élue se permet-elle de juger la concurrence "loyal" entre les différentes enseignes.
Si ATLAS et FLY n'ont pas tenue s'agit-il peut-être d'un mauvais choix stratégique et en aucun cas il ne peut être jugée par un ou une élue......
Si le "vieux" centre LECLERC a été abandonné, il faut peut être que les élus posent les bonnes questions aux bonnes personnes.Pourquoi IKEA ferait le choix de compenser une erreur stratégique de LECLERC...

Continuez ainsi chers(ères) élues et ne venez pas vous plaindre d'avoir une désertification de vos communes par la suite...
Cela me fait pensez à ARTHUR BONNET qui avait demandé à s'installer à GENESTON dans les années 70 et devant le refus de la commune de concéder un terrain ces derniers ont été à 5km à St PHILBERT DE BOUAINE(dpt85) en distribuant ses impôts dans le département voisin durant toutes ces années (fumisterie d'élu une fois de plus...)

pas confondre ,la friche et la fraîche
logjeuhan (non vérifié) dim, 19/10/2014 - 20:12

Le projet Leclerc à Bener peut à terme representer un risque pour un entrepreneur qui est loin d'avoir la surface financiere de groupes comme Carrefour ou Auchan ,le meme que pour le Family 2 qui ne pourra s'inscrire dans le temps que par le support de l'hypermarché.
Ikea doit pouvoir consolider le projet sur le long terme et ce serait plus que dangereux de penaliser ou retarder son installation .

je dois reconnaitre qu'il y a chez les ecolos une constante dans le traitement des zones commerciales puisqu'ils ont denoncé" l'extension Family Village .Mais les deux projets ont à mon humble avis des motivations differentes,
Bener est un terrain vague tandis que les Hunaudieres mondialement connues ont ete bradées. Bener est une operation commerciale, les hunaudieres une operation immobiliere . Dommage que les écolos ne soient pas montés à pieds joints là dessus.
Mauricette

faire le bon choix
cagaux1 dim, 19/10/2014 - 18:51

il faut faire le bon choix laisser partir ailleurs ou garder sur sa commune tenir compte des offres d emploi et potentiel d evolution du secteur
je sais que pour les autres enseignes vont souffrir mais cela se nomme le commerce la vie est faite d ouverture et de fermeture
le cdac donne l autorisation et je suppose que les différentes administrations donnent leur aval

faire le bon choix
cagaux1 dim, 19/10/2014 - 18:28

que faut il choisir un commerce avec des embauches a la cle ou le laisser s implanter ailleurs je vous laisse le choix mais faites le bon choix
mais je vois que la loi du marche et de la concurrence ne fait pas parti du comportement
les commerces évoluent bougent gagnent des parts de marches et en perdent cela se nomme le commerce

zone Béner
forhand ven, 17/10/2014 - 17:16

L'origine de l'aménagement d'une zone commerciale est le déménagement d'un Leclerc qui souhaite s'installer dans ce quartier de l'agglomération.
Ikéa souhaite se développer en France et il n'y a pas que Le Mans à avoir été choisi pour implanter la marque s'ils veulent se mettre à côté du Leclerc, libre à eux.
Bien sur il y a énormément de friches mais ça n'empêche pas immochan d'ouvrir de nouveaux locaux tout neuf en ce moment à la Chapelle St Aubin.

Quand on conteste il faut être complet dans ses justifications et ça n'est pas le cas aujourd'hui!

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.