Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Grand prix moto : un peu plus de surprises dans les contrôles

0 16.05.2013 18:56
Pour le dernier Grand Prix, les motards devaient passer par une zone de contrôle après le péage.

Pour le dernier Grand Prix, les motards devaient passer par une zone de contrôle après le péage.

Photo archives "Le Maine Libre"

900 policiers et gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité en marge du Grand Prix moto. Cette année, les moyens seront déployés différemment, afin que les contrôles soient moins prévisibles.

Des contrôles systématiques le vendredi et le samedi précédant le Grand Prix de France moto aux péages du Mans, c’était l’habitude. Cette année, les gendarmes seront encore présents à ces sorties d’autoroute, sans doute moins nombreux, pour être présents ailleurs.

Moins prévisible plus efficace

Pour la Fédération sarthoise des motards en colère, « les motards qui voulaient éviter d’être contrôlés aux péages du Mans prenaient les sorties avant. Du coup, ça faisait du monde sur les petites routes, et moins de sécurité. » Un avis que la fédération a communiqué à la préfecture.

Le président de la Fédération française de motocyclisme, Jacques Bolle, a également fait connaître son point de vue : « Des contrôles ou des restrictions peuvent être légitimes si ceux-ci sont justifiés par l’intérêt général et surtout s’ils ne sont pas discriminatoires vis-à-vis d’une partie de la population française. En l’occurrence, une multiplication des contrôles uniquement lors du Grand Prix de France moto vis-à-vis des seuls motocyclistes s’apparenterait à la stigmatisation de cette catégorie d’usagers de la voie publique, voire à de la "motophobie" ».

Bien que la préfecture ne communique pas sur le sujet, le dispositif de contrôles routiers devrait évoluer cette année. Selon nos informations, l’idée est de continuer les contrôles aux péages, mais de manière moins systématique. Les moyens seront repositionnés plus largement, par exemple sur le réseau secondaire, et aussi plus massivement autour du circuit. Le dispositif devrait aussi être plus souple, plus mobile, en fonction des flux de circulation et de la météo par exemple, et sera surtout moins prévisible, donc, en théorie, plus efficace.

Le plan de circulation reste quant à lui conforme aux éditions passées, à savoir dans le sens des aiguilles d’une montre sur les routes situées autour du circuit. Un plan de circulation opérationnel à partir de demain 8 heures.

Fabrice GANDON

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.