Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Des tracts au péage pour dire « non au racket »

0 23.05.2015 12:34
Cécile Bayle de Jessé a distribué des tracts aux automobilistes

Cécile Bayle de Jessé a distribué des tracts aux automobilistes

Cécile Bayle de Jessé, candidat tête de liste aux élections régionales dans la Région Pays-de-la-Loire, accompagnée de militants de Debout la France a mené une opération de sensibilisation ce samedi au péage Le Mans-Nord.

Les militants de Debout la France, le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan, ont distribué des tracts aux automobilistes afin de « dénoncer la rentabilité exceptionnelle des concessions d’autoroutes qui ne se justifie ni par leurs coûts ni par les risques auxquels elles sont exposées ».

Pour Cécile Bayle de Jessé, « aujourd’hui, tout un tas de gens ne prennent plus l’autoroute parce que c’est devenu trop cher. Il s’agit d’un vrai racket. Il y a urgence à ce que l’État mette fin à ce monopole privé. Les autoroutes appartiennent à tous les Français car ils les ont largement financées par leurs impôts et les péages. Il n’y a donc aucune raison à ce que le bien public soit confisqué par une poignée d’entreprises ». L’hiver dernier, un groupe de travail au Sénat, coprésidé par Louis-Jean de Nicolaÿ, s’était penché sur l’économie des concessions autoroutières et leur avenir en souhaitant notamment que « l’usager soit remis au cœur du débat ».

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.