Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Demoiselles du Bugatti : pour la mémoire de leur mamie

0 20.10.2013 07:00
Le Mans, hier. Céline, Lucie, Anne-Sophie, Ludivine, Hélène, Clémentine et Lorène, unies par leur grand-mère.

Le Mans, hier. Céline, Lucie, Anne-Sophie, Ludivine, Hélène, Clémentine et Lorène, unies par leur grand-mère.

Photo "Le Maine Libre" Hervé Petitbon

Elles sont sept cousines du Nord Sarthe, unies et complices, à participer ce dimanche aux Demoiselles du Bugatti. Avec en tête, le souvenir d’une mamie partie trop tôt à cause d’un cancer du sein.

Elles l’ont aimée et l’aiment toujours, leur mamie Bernadette. Ludivine, Anne-Sophie, Lorène, Céline, Hélène, Lucie et Clémentine, les sept cousines, sont d’accord pour dire que c’est grâce à elle si elles sont si proches encore aujourd’hui. Alors c’est tout naturellement que pour la deuxième année, elles se retrouveront sur le circuit pour les Demoiselles du Bugatti.

« Quelqu’un de rayonnant »

L’épreuve réunit ce dimanche après-midi 8 500 femmes et les bénéfices servent à la lutte contre le cancer du sein et à la promotion du dépistage.

« Notre super-mamie est décédée en 2009 des suites d’un cancer du sein » expliquent d’une même voix les cousines. Super-mamie ? « C’est grâce à elle qu’on est si proche. Elle nous lie les unes aux autres. En fait elle a eu trois fils et aurait aimé avoir une fille. Par chance, elle a eu sept petites filles. Elle s’est toujours occupée de nous, elle nous a appris à tricoter, elle nous coiffait, nous déguisait, nous faisait des vêtements, venait en vacances avec nous… Mamie, c’était quelqu’un de rayonnant ».

Alors sur le circuit Bugatti cet après-midi, les sept jeunes filles, âgées de 18 à 30 ans, originaires de Marolles-les-Braults, Moncé-en-Saosnois ou Saint-Rémy-des-Monts, auront une pensée pour leur grand-mère. « C’est une manière de lui rendre hommage. On le fait aussi pour participer à la sensibilisation au dépistage. Cette maladie emporte trop de monde. Et puis c’est plus sympa de participer aux Demoiselles que de donner de l’argent dans une enveloppe. Notre grand-mère nous a inculqué ça. Elle a toujours été généreuse ».

Seul bémol évoqué par les jeunes filles, le prélèvement de 2,75 € de TVA sur les 14 € d’inscription : « Ça serait bien utile aux associations ».

L’occasion de se retrouver

Les Demoiselles du Bugatti offrent aussi à ces cousines une belle occasion de se retrouver. Car si elles sont toutes originaires du Nord-Sarthe, le travail où les études les ont pour certaines éloignées du département. Heureusement, il y a Facebook. « On a un groupe rien qu’à nous sur Facebook. Ça a été très pratique pour nous organiser en vue de ce week-end. C’est la aussi qu’on met des photos collectors ! ». Et hier, après s’être retrouvées, les cousines n’ont pas manqué d’aller embrasser leur papy Jules.

De la joie de vivre et de la générosité. Pas de doute, l’esprit qui anime ces cousines colle parfaitement à celui des Demoiselles du Bugatti. Et au-dessus d’elles planera le souvenir heureux de mamie Bernadette.


Demoiselles du Bugatti : échauffement à 16 h 15 sur la ligne droite des stands. Départ à suivre (un tour, dans le sens inverse du circuit).

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.